L’ancien juge anti-terroriste Marc Trévidic et actuel président de chambre à la cour d’appel de Versailles était, lundi, l’invité de la chaîne Public Sénat. Ce magistrat reste une référence en matière de terrorisme et vient de créer sa chaîne Youtube « justice, terrorisme, actualité »..

Interrogé sur le fait que l’homme qui a tué au couteau deux personnes près du London Bridge vendredi 29 novembre, était un ancien prisonnier condamné pour terrorisme ayant bénéficié d’une libération conditionnelle, Marc Trévidic a répondu : « On est dans un domaine où le risque de récidive est très élevé. Il ne faut pas se leurrer. Je comparerais cela à des criminels en série, ou des violeurs en série (…) C’est encore plus vrai quand il y a une idéologie qui existe toujours. »

Sans surprise, l’ancien juge anti-terroriste confirme que ce qu’il s’est passé à Londres avec cet ancien terroriste qui a récidivé, peut se produire en France : « On peut avoir exactement la même chose. »

Et de rappeler qu’« à partir de 2020/2021 », il va y avoir « une première sortie assez massive » de personnes condamnées pour avoir rejoint l’Etat Islamique en Syrie.

400 individus condamnés pour des affaires de terrorisme seraient actuellement en prison en France.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Du moins les policiers n’y sont pas allés par quatre chemins.

  2. Gustave says:

    Le plus comique dans cette affaire est quand certains ‘spécialistes’ essaient de faire passer ces voyous pour des déséquilibrés.