Maroc – Durant l’émission télévisée Kotbi Night de la chaîne Chada TV, le chanteur marocain Adil El Miloudi a fait l’apologie des violences conjugales.

«Celui qui ne tabasse pas sa femme n’est pas un homme», déclare tranquillement Adil El Miloudi. Le chanteur revient, fièrement, sur son arrestation en Espagne pour des faits de violences conjugales sur son épouse. «Elle a dit aux flics que je ne lui ai rien fait, ils m’ont relâché 24 heures après», dit-il, suscitant les rires du public sur le plateau.

La séquence avait été initialement diffusée le 29 juin, sans susciter de controverse, mais elle vient de refaire surface sur les réseaux sociaux, relayée par le Huffington Post Maghreb.

Moment hallucinant, quand le chanteur ajoute :

«Au Maroc, cela est normal, chacun peut faire ce qu’il veut de sa femme, la frapper, la tuer»

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Michael Moulard says:

    Mais où sont donc les féministes ???
    Pourquoi n’y a-t-il pas de réactions ?
    Quelle gigantesque hypocrisie…

  2. Toute la question est là. On parle actuellement de féminicide. Pourquoi y a-t-il cela en France ? La réponse nous est donnée par un Marocain. Mais nous les Français, si nous osions le dire nous serions taxés de racisme et nous nous retrouverions au tribunal. Dénoncer une chose sans en donner la cause, c’est de l’hypocrisie. Or c’est ce qui se passe avec les féministes, véritables “tigres de papier”. Elles devraient avoir honte ; pourtant elles continuent à nous faire la morale.

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.