Devant l’abbaye, des champs de blé à perte de vue ! C’est leur ressource principale – ©Abbaye d’Oelenberg

Grâce au service de suivi Agreste et aux données de terrain des agriculteurs, on peut faire un point sur la moisson en cours, où les rendements semblent baisser à cause de la météo – mais moins qu’attendu – et la production demeure stable.

Orge d’hiver : stable

Pour cette campagne 2021/2022, le service statistique du ministère de l’agriculture table sur environ 1,29 Mha d’ orge d’hiver : les surfaces augmenteraient ainsi de 86 917 ha sur un an (+ 7,2 %, la hausse est la plus forte en Beauce et en Bourgogne). Cela contrebalance avec un rendement en baisse lié au déficit pluviométrique du printemps, évalué à 64 q/ha (contre 68,5 q/ha en 2021), soit -6.5% pour cette moisson 2022. La production est au rendez-vous avec 8.24 millions de tonnes, soit +0.2%.

Blé tendre : moins de surfaces, moins de production

Agreste vient de publier ses premières estimations de rendements en blé tendre pour la campagne 2021-2022. À partir des données arrêtées au 1er juillet 2022, la production de blé tendre atteindrait 32,9 Mt, soit une diminution de 7,2 % par rapport à l’année dernière et de 5,9 % par rapport à la moyenne 2017-2021. La production serait de 32.9 millions de T, soit 7% de moins sur un an – la baisse est particulièrement marquée dans le centre de la France (12%), alors que les surfaces complantées ont été en hausse dans le Nord et l’Alsace. L

e rendement est tombé sous la barre des 70 quintaux à l’hectare, en lien avec les orages, la chaleur lors des moissons – au-dessus de 40 degrés, le blé grille et ça a aussi stoppé la maturation – et le déficit pluviométrique au printemps.

Colza : beaucoup plus de surfaces, plus de production, le rendement en baisse

Pour le colza d’hiver, Agreste vient d’actualiser ses estimations de production de colza d’hiver pour cette moisson 2022. D’après les données au 1er juillet 2022, elle s’élèverait à un peu moins de 4 Mt, soit une hausse de 20,4 % sur un an mais une baisse de 2,6 % par rapport à la moyenne 2017-2021.  La production de colza d’hiver 2022 serait tirée vers le haut par l’augmentation des surfaces (+ 23,8 % sur un an, particulièrement marquées en Champagne, Beauce et les régions céréalières entre Touraine et Poitou), alors que le rendement diminuerait :  32,8 q/ha en 2022 contre 33,7 q/ha en 2021. Il serait cependant en hausse dans le tiers nord de la France, moins touché par les chaleurs et le déficit en eau.

Tournesol : les surfaces augmentent nettement

Comme pour le colza, en lien avec la situation en Ukraine et la pénurie dans l’agro-alimentaire, les surfaces plantées ont nettement augmenté : en avril dernier, la Fop table sur 780 000 ha de tournesol en 2022 », contre 699 000 ha la campagne passée (données Agreste, 1er décembre 2021). L’objectif affiché est de planter 900.000 hectares de tournesol en 2023. Les surfaces plantées en oléagineux ont aussi nettement augmenté dans d’autres pays européens – dont la Roumanie – pour remplacer la production ukrainienne rendue partiellement indisponible, voire pas replantée cette année, du fait de la guerre. L’an dernier, la France a produit 1.7 millions de tonnes d’huiles de tournesol.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :