Bruno Riondel est Docteur en Histoire, enseignant et écrivain.

A l’heure du projet de Grand marché transatlantique aux effets profondément nocifs pour le Vieux Continent, se pose la question de la finalité de la construction européenne. Est-ce une simple étape sur le chemin de la mise en place d’un gouvernement mondial ? Monnet l’Européen aurait-il été Monnet l’Américain, le cheval de Troie de l’impérialisme financier en marche ? L’homme que Marie-France Garaud qualifia d'”agent de la CIA” fut-il le fossoyeur de l’Europe ?

Cette biographie de Jean Monnet n’est pas l’œuvre d’un “complotiste”. L’ouvrage, abondamment référencé, est le travail méticuleux d’un honnête homme. Il nous livre des faits. Jean Monnet était un mondialiste et agit au service d’idéaux internationalistes et technocratiques. Le parcours de Jean Monnet, financier international et “Père de l’Europe”, s’inscrit dans la dynamique d’un projet mondialiste centenaire. Jean Monnet croyait aussi fonder la fraternité universelle de demain en construisant l’avenir à partir de la dimension économique et se fit ainsi le négateur de la réalité éminemment spirituelle de l’humanité. Sa vision matérialiste du monde était dépourvue de cette transcendance qui élève l’homme et qu’ignore un idéal mondialiste.

Cet étrange Monsieur Monnet, Bruno Riondel, éditions L’Artilleur, 575 pages, 23 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :