Le changement nom du FN suscite bien des commentaires. Eric Zemmour a sa propre analyse politique sur la question.

« Pourquoi ce changement de nom du parti ? Pour faire quelque chose. Pour donner l’impression qu’elle est dans l’action. Pour dissimuler ce paradoxe qu’elle change le nom de son parti au moment où ce n’est plus son parti. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. cadoudal says:

    Marine change le nom de Front National

    parce qu’elle estime que les tombereaux d’injures versés par la caste politico médiatique sur le FN étaient justifiés, que le FN était effectivement une bête immonde à tuer ;

    parce qu’elle souhaite entrer dans le club des partis républicains , licrasseux, avorteurs, LGBT, ouverts à l ‘Islam;

    parce qu’elle espère être invitée à la table du Crif, hors duquel il n’y a point de salut, ni de vie politique possible, ni financement , ni accès aux médias “convenables”.

  2. Saint-Plaix says:

    Exact et son “compagnon” Louis Aliot en arrive maintenant à pleurer dans les colonnes du Monde Juif!
    https://www.lemondejuif.info/2018/03/vice-president-fn-louis-aliot-clashe-medias-on-ne-entend-on-dit-aliot-juif/

  3. Marco says:

    Après avoir trahi ses électeurs lors des élections présidentielles, il ne lui reste plus qu’à intégrer le cercle des serviteurs zélés du pouvoir judeo-maçonnique.

  4. Daniel Daflon says:

    Le FN a rejoint les rangs des lecheurs de babouches.Changer de nom est sans interet, sauf si MLP veut absolument effacer le souvenir de son père, ce qu’elle ne parviendra pas à faire, heureusement.

  5. Sancenay says:

    Si ce n’était qu’une « querelle de famille », et à condition de faire preuve , comme vous , Charbot,
    d’une parfaite ingratitude, on pourrait en effet se désintéresser du sujet. Mais il s’agit tout au contraire d’une totale divergence d’analyse de la réalité politique.Madame Le Pen croit pouvoir tirer de son ingéniosité et de celle de ses éphémères conseillers la clef pour sortir de 73 ans de mensonges, ce au gré de quelques « ralliements » de has been en quête de réélection.Elle s’imagine manifestement que parce que « Trump l’a fait », il n’y a pas de raison qu’elle ne le fasse pas.C’est ce que le rusé Bannon est venu lui vendre.
    La différence c »est que si Trump a pu réussir son coup par surprise cela ne lui donne pas de loin le pouvoir équivalent à celui d’un président français. Le gouvernement profond demeure et veille.
    On voit bien , malgré toute la hardiesse dont fait preuve le Président américain, toute la difficulté qu’il a à imposer ses vues, en particulier dans le grave domaine de la politique étrangère.
    Un président français jouit constitutionnellement d’un pouvoir beaucoup plus important que celui des Etats-Unis.C’est bien pour cela que l’accès à ce pouvoir est très étroitement surveillé par l’ establishment mondialiste. La dispersion « façon puzzle » de Fillon aux dernières présidentielles en fut un bel élément de preuve.
    Jean-Marie le Pen en a toujours eu parfaitement conscience de cette lourde contrainte. Marine ne le sait , ni ne le comprend. Elle croit , en sa grande inculture que son père est « obsédé par la dernière guerre ». Elle n’ a jamais compris que pour sortir libres d’une guerre, il fallait réellement la gagner, faute de quoi , on reste sous le joug des « vainqueurs » éternellement diabolisant pour tout concurrent , quelles que soient les concessions et contorsions opérées par celui-ci.
    Sincèrement, cher ami Charbot, l’exemple de Ponce Pilate n’est pas vraiment adapté à notre sujet.

  6. Patrick says:

    Marine face à Macron a eu un tel comportement qu’elle a trahi son électorat et de ce fait n’a plus sa place à la tête d’un parti politique alors basta la marine et laisse la place à quelqu’un de capable et compétent…