chili-catholiques

Chili – Un projet de loi visant à réformer les vacances des travailleurs  affecterait trois fêtes catholiques. Plusieurs parlementaires ont exprimé leurs critiques. Ils ont averti que ce changement dans le calendrier répondait à un «agenda idéologique».  

Les congés touchés par la proposition législative sont la solennité de Saint Pierre et Saint Paul (29 Juin), la solennité de l’Assomption (15 Août) et la solennité de l’Immaculée Conception (8 Décembre).

Cette année, environ 800 000 pèlerins sont venus au Sanctuaire de Notre-Dame de Lo Vásquez, à quelques kilomètres de Santiago, à l’occasion de la célébration de la solennité de l’Immaculée Conception. Parlant au journal chilien El Mercurio, le porte-parole du gouvernement Alvaro Elizalde a voulu rassurer en déclarant que “toutes les modifications en matière de jours fériés doivent être le produit d’un dialogue avec les représentants des travailleurs, des associations professionnelles, et de l’Eglise”.

Dans le même journal, le député Patricio Melero du Parti de l’Union démocratique indépendante (UDI) a rappelé «que supprimer les congés des fêtes religieuses, c’est refuser à un million de travailleurs de pouvoir honorer leur foi ces jours là.”

Le député Osvaldo Andrade, président du Parti socialiste, tente de justifier le projet de loi en déclarant que supprimer ces jours fériés pour les fêtes catholiques permettrait d’allonger les grandes vacances des travailleurs.

 Mais pour le député Arturo Squella (UDI), il ne fait aucun doute que la proposition entre dans «un agenda idéologique» anticatholique.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :