La région PACA ne sait-elle pas quoi faire de son argent ? Christian Estrosi, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en voyage en Israël jusqu’au 29 décembre, a offert 50 000 euros du budget de la région PACA au Fonds national juif (KKL), une organisation israélienne qui, sous couvert de reboisement, participe à la construction de colonies juives en Cisjordanie.

« Avec le soutien de ma majorité régionale, une subvention de 50.000 euros sera versée au KKL par la région PACA pour contribuer au reboisement de la forêt détruite », a-t-il déclaré au cours d’une cérémonie où l’ancien maire de Nice a planté un olivier.

« Je n’ai pas besoin de recevoir de remerciement. Lorsqu’on est frères on ne se remercie pas. Nous appartenons à la même famille, à la même équipe, nous défendons les mêmes convictions et les mêmes valeurs. On se soutient, on ne se fait jamais défaut », a ajouté Christian Estrosi.

Boîtes de collecte au profit du Fonds National Juif (KKL)

Le KKL est une organisation controversée, même au sein de la communauté juive. Le journaliste israélien Raviv Drucker ainsi que l’association de rabbins T’ruah obt démontré que le KKL est en effet impliqué dans des activités de construction de logements et autres infrastructures illégales en territoires palestiniens. Le site américain Forward mentionne plusieurs sites construits dans des colonies avec les fonds du KKL, à Ariel, Beit El, et même un « centre de propagande pro-colonies » à Gush Etzion.

Ce cadeau de l’argent de contribuables français à une organisation israélienne a lieu alors que la France a voté la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant la politique israélienne de colonisation. L’adoption de cette résolution a été qualifié d’acte antisémite le plus grave de 2016 par le Centre Simon Wiesenthal, rien que cela.

Christian Estrosi a aussi rencontré le Premier ministre Benjamin Netanyahou afin de lui apporter « tout [son] soutien après la résolution de l’ONU contre Israël ». Le député des Français de l’étranger Meyer Habib était aussi présent pour l’occasion.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :