L’Université d’été de Civitas n’est pas passée inaperçue. Outre les articles dans la PQR de gauche (pléonasme), dont les articles contiennent leur lot de calomnies (non, DPF n’a jamais édité Robert Faurisson, le professeur de lettres étant notoirement connu pour ne pas avoir d’éditeur ; pas plus d’ailleurs qu’elle ne m’édite pas, contrairement à ce que racontent les crétins congénitaux de La Horde), il était impensable que les blattes ne viennent pas grouiller dans les parages. Anonymement bien sûr, tant la lâcheté est consubstantielle à l’antifa. Il est vrai que lors qu’ils se heurtent à la vie réelle à ceux dont ils appellent au meurtre à longueur de colonne, ça a plutôt tendance à donner ceci : https://www.youtube.com/watch?v=bdx9geh510E.

Gauchedecombat est d’une grande utilité, car ce site permet de montrer le visage de l’ennemi. Son style digne de la littérature de la Chine maoïste, de l’URSS de Lénine ou Staline et du Cambodge de Pol Pot, démontre avec plus d’efficacité que des heures d’instruction théorique ce contre quoi on combat. Il est le plus formidable instrument de prise de conscience de l’aspect génétiquement criminel de la gauche. Et je ne compte plus le nombre de fois où, face à un élément hésitant qui me disait que mes démonstrations sur la nocivité et la dangerosité de l’extrême gauche étaient trop dialectiques, j’ai remporté le morceau en lui mettant sous le nez des articles de La Horde ou de gauchedecombat, ce qui a amené mon interlocuteur à prendre des positions nettement plus fermes. Accessoirement à comprendre aussi pourquoi Franco, Salazar, Pinochet, Videla, ont été forcés d’user de l’argumentum baculinum. Comme la racaille convainc mieux le quidam des méfaits de la submersion migratoire que tous les discours de Marine Le Pen, l’antifa convainc mieux de la nécessité d’un catholicisme intransigeant et de combat que toutes les Universités d’été possibles. Longue vie à gauchedecombat, nos meilleurs alliés. Comme quoi, rien ne sert à rien dans l’univers comme le chantait Laurent Voulzy, et toute œuvre de Dieu est utile, fût-ce la blatte…

Pour ceux qui veulent vérifier sur place, voici la prose du délateur anonyme, que ce soit sur l’université d’été ou sur Civitas en général. Puisqu’il parle de Manon Muller, la petite fliquette de la pensée qui s’était acharnée contre notre candidate aux législatives à Calais, j’en profite pour préciser qu’elle a quitté la France pour retourner chez les siens en Israël. Quelques semaines plus tard, si on en croit des sources israélites, elle se serait mise aux services des islamistes locaux. Ce qui est normal, puisqu’il n’y a aucune différence de structures mentales entre un gauchiste et un islamiste…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés