L’avocat Gilles-William Goldnadel prétend défendre la France libre. Comme son ami Eric Zemmour, il est fréquemment invité sur les plateaux de télévision pour incarner le représentant de la droite française patriote. Et même des médias dits de droite nationale se prêtent volontiers à ce jeu de dupes.

Ce qui n’empêche évidemment pas cet ardent sioniste de défendre d’abord et avant tout Israël. Ci-dessous, deux photos. La première montre Goldnadel avec ses amis Meyer Habib et Benjamin Netanyahu. La seconde, en Israël toujours, avec la journaliste Audrey Pulvar.

On ne s’étonnera donc pas que, comme Bernard-Henri Lévy, Gilles-William Goldnadel n’aime pas les Gilets Jaunes et le fait savoir.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Si je dis ce que je pense de lui je vais aller en prison. Alors je ne le dis pas, mais vous vous en doutez, n’est ce pas?

  2. Et les gilets jaunes ont envie que tous ces parasites soient dégagés de leur pays, en même temps que Manu le minable et son parti oligarchique : tout va bien.

  3. Guillaume says:

    “Pour ce qui concerne la France ostentation bien superflue puisque les Juifs possèdent déjà toute la puissance. Banques, Industries, Ministères, Commerce, Loges… Tous les leviers, tous les profits, tous les privilèges, toutes les immunités, toutes les cartes blanches. Simple surcroît de pavanerie négroïde. Afro-vanité. Tam-tam. Cet État français judéo-maçonnique constitue bien la plus ignoble escroquerie du Patriotisme que l’on puisse rêver.”

    (1938) L’école des cadavres / Louis-Ferdinand Céline