Lors d’un séminaire sur la cybercriminalité organisé il y a quelques jours à Louvain-la-Neuve par la banque CBC, Luc Beirens, ancien commissaire principal à la Federal Computer Crime Unit a fait part d’une anecdote croustillante.

Des cybercriminels ont posté sur Facebook un faux profil du patron d’Interpol, organisation mondiale de la police qui regroupe 190 pays. Sur base de ce que les mafieux avaient pu glaner comme informations dans les médias, ils ont établi un profil Facebook plus vrai que nature à tel point que « la crème de la police internationale s’est empressée de faire ami avec lui, de sorte que ces criminels ont disposé d’un lien direct avec des dizaines de responsables policiers de tout premier rang« , a expliqué Luc Beirens.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :