France Info est décidément le B-52 du bobardement lourd. Diffusant en boucle les mêmes informations plus ou moins traficotées, elle espère que ce matraquage portera ses fruits. Dimanche 14 octobre, elle a ainsi fait tourner en boucle l’information suivante :

« Anne Hidalgo a annoncé qu’à l’intérieur de l’Hôtel de Ville, les salons des Tapisseries et des Prévôts – représentant une surface de 750 m² – seront « transformés en accueil de jour – des repas seront servis et des soins prodigués – ainsi qu’en halte de nuit, avec des lits, des dortoirs, des blocs sanitaires ». Ce lieu d’hébergement sera réservé aux « femmes SDF [qui] sont de plus en plus nombreuses : 12% des sans-abri ». »

En entendant cette info en boucle lors des près de 7 heures de route me ramenant de la journée de Synthèse Nationale (où, outre votre serviteur, Médias-Presse Infos était représentée par Alain Escada et Ignace), je m’apprêtais à écrire un article sanglant fustigeant le sexisme de la Mairie de Paris qui laisserait les SDF de sexe masculin (88 %) crever dehors. Connaissant les féministes, l’information n’aurait pas été surprenante. Cependant, la déontologie première du bon journaliste, surtout quand il a vocation de se consacrer à l’éducation populaire, c’est de fournir des informations fiable, vérifiées autant que cela est possible.

Or, France Infos n’a retenu de l’information d’origine, parue dans Le Journal du Dimanche, que ce qui l’intéressait. Oui, la Mairie de Paris a prévu également quelque chose pour la majorité des SDF, une mesure devant contribuer à héberger la moitié des 2.952 sans-abri recensés en février 2018, à charge de l’Etat de s’occuper de l’autre moitié. En réalité, Anne Hidalgo, a indiqué qu’elle était prête à mobiliser pour accueillir des personnes sans abri, dans « plusieurs mairies d’arrondissement – de gauche comme de droite – [qui] ont accepté d’ouvrir des places d’hébergement dans leurs locaux », plus de 800 places ayant déjà été créées dans les bâtiments municipaux depuis février, 700 seront ouvertes d’ici à début 2019 ».

Mon arrière-grand-mère, cuisinière de profession, disait toujours : « On ne plaisante pas avec ce qui se mange ! ». Appliquant ses principes, je rajoute : « On ne plaisante pas avec l’information ! »

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. bgousson says:

    Pour le coup, je trouve que c’est une bonne initiative. Ne dit-on pas les femmes et les enfants d’abord?
    Il est particulièrement horrible pour une femme (plus qu’un homme) de se retrouver dehors à la rue.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !