Le ministère russe de la Défense a affirmé avoir des preuves de l’implication du Royaume-Uni dans l’attaque chimique présumée en Syrie du 7 avril 2018, évoquant une «provocation – mise en scène» pour justifier des frappes sur la Syrie.

Face aux accusations occidentales contre Damas, et son allié russe, d’avoir commis une attaque chimique le 7 avril, Igor Konachenkov, porte-parole du ministère de la Défense russe, assure avoir des preuves de l’implication du Royaume-Uni, ainsi que de plusieurs pays occidentaux.

«La Russie avait prévenu dès le mois de mars qu’une provocation de ce type serait mise en œuvre, de façon à inciter et à provoquer des opérations militaires de la part des Etats-Unis», a encore déclaré Igor Konachenkov, soulignant que les seules éléments avancés par les Etats-Unis et la France étaient des vidéos fournies par les rebelles djihadistes dans un secteur alors encore tenu par le groupe armé salafiste Jaïch al-Islam.

Igor Konachenkov a présenté plusieurs témoignages directs de Syriens, dont un étudiant en médecine travaillant à l’hôpital de Douma, contredisant la version occidentale.

«Ces Syriens ont montré qu’ils figuraient eux-mêmes sur ces vidéos», a-t-il poursuivi. «[Ces témoins] ont vu des personnes absolument inconnues équipées de caméras entrer dans l’hôpital, arroser tout le monde et semer la panique», a souligné Igor Konachenkov, précisant que ces individus ordonnaient aux gens de dire qu’ils avaient été victimes d’une attaque chimique. «Et donc, évidemment, les gens ont commencé à s’arroser d’eau», a-t-il noté, ajoutant : «Ces inconnus, après avoir filmé cette scène-là, ont disparu.»

«Ce sont ces images qui servent de preuves, entre guillemets, et qui sont diffusées dans les médias dans tous les sens», a encore noté Igor Konachenkov.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Walker Fiamma Corsa says:

    Le test guéguerre a réussi. La prochaine fois ils feront mieux, plus fort, ils iront plus loin.
    Tout est prévu depuis belle lurette.

  2. Cadoudal says:

    Bhl ,porte parole de la République Universelle, le veut et le dit ;

    tous les adorateurs du Crif, Trump,Macron,May…. le font;

    « Israël premier servi « 
    valeur des valeurs de la République

  3. France-infaux à passé la matinée à justifier la tartarinade de Macron et à avaliser la manipulation occidentale. Assad n’est plus le valet d’Israël comme le fut son père en occupant le Liban et il permet à la Russie de contourner le blocage du pétrole russe par les occidentaux en Ukraine. Il faut donc le liquider.
    Ces déments jouent aux échecs. Poutine n’est pas libre, car les financiers internationaux ont le pouvoir véritable et il joue peut-être la partition qu’on lui a imposé. Donc pas trop d’illusions de ce côté. Tout est bon pour les sionistes en vue d’imposer le gouvernement mondial. On fout la trouille à la planète entière sous menace de 3e guerre atomique et ensuite, ô miracle, avec ou sans Bergoglio, on propose le garant de la paix universelle, le gouvernement de l’Antéchrist. Avant, il faut liquider l’Eglise catholique en occident (via l’islam= talmud pour tarés). C’est cousu de fil blanc.

  4. toto
    très bon résumé. C’est dur à accepter, mais dans cette partition, je crains que toute résistance officielle ne soit un leurre.
    Océania et Eurasia contre Estasia