L’avalanche des offres que ce soit dans le domaine des assurances, du crédit immobilier ou de celui de l’auto, fait qu’il est difficile de s’y retrouver.

Il est nécessaire de faire quelques rappels en matière de crédit. Ce dernier est régenté depuis la loi Scrivener du 10 janvier 1978, complétée en 1991 par la loi Neiertz et réformée en 2011. L’établissement qui prête doit en principe conserver un exemplaire de l’offre proposée et est tenu de respecter les taux retenus par la Banque de France. Les établissements de crédit sont tenus à présenter clairement une offre concise de prêt à la clientèle avant toute signature. L’offre porte certaines mentions obligatoires à savoir le projet de l’acquéreur, l’état du bien à acquérir, les modalités du contrat, le montant du prêt et les règles du remboursement. La loi Pinel du 17 mars 2014 et la loi Hamon ont poursuivi les réformes. L’organisme prêteur doit vérifier la solvabilité de ses clients avant de déterminer l’obtention du crédit. La solvabilité des clients est vérifiée par les établissements de crédit et les banques chaque 3 ans. Les établissements de crédit ont droit aussi à des garanties sérieuses avec la loi Hamon. Ils exigent pour toute souscription de crédit auto un descriptif ainsi qu’un justificatif du projet du client. Le montant d’un crédit auto varie en règle générale de 200 à 75 000 euros. Les délais de remboursement sont de 1 à 7 ans. Il faut noter que la durée minimum retenue est de 3 mois. Le remboursement du prêt débute à la date de livraison du véhicule. Au cas où, le véhicule n’est toujours pas livré dans les délais retenus avec le concessionnaire ou est défectueux, l’établissement prêteur est informé dans les plus brefs délais.

Pour emprunter, il y a plusieurs possibilités. Le crédit auto est généralement considéré comme un prêt à la consommation, mais certaines spécificités le distinguent des autres prêts dont principalement le prêt personnel. En effet, ce dernier est accordé à l’emprunteur par la banque ou l’établissement de crédit sans chercher à savoir la raison de l’acquisition et le bien en question. Le prêt personnel ne vise pas spécifiquement l’acquisition d’une voiture et est alloué à l’emprunteur quel que soit son projet. Il peut s’agir éventuellement de l’achat d’une voiture. Le montant de ce prêt est de 4000 euros à 75 000 euros. Son remboursement intervient après 5 ans. Ce type de crédit est particulièrement dangereux pour l’acquisition d’un véhicule. En effet, lors de l’annulation de la vente, l’emprunteur dans le cas du prêt personnel continue le remboursement de l’emprunt dans son intégralité. Il existe également le crédit affecté, lors duquel l’emprunteur est tenu de justifier l’achat envisagé par une facture ou un devis qui montre de manière claire le prix d’achat. La durée de remboursement varie en fonction de l’état du véhicule. Elle ne peut aller au-delà de 7 ans pour une voiture à l’état neuf. Elle est de 6 ans au plus pour un véhicule d’occasion.

Il existe plusieurs types de prêt auto :

– le pack auto. Il inclut plusieurs modalités sur un véhicule à savoir le prêt, l’assurance dommage, l’entretien, l’assistance en cas de problème, de panne ou d’accident et l’extension de la garantie du constructeur. Le pack auto offre à l’emprunteur une baisse considérable des taux d’intérêt. L’emprunteur paye une mensualité unique pour tous les contrats souscrits.

– Le crédit-bail ou location avec option d’achat, appelé également leasing. Ce prêt permet à l’emprunteur de réaliser la location du véhicule pour une durée de 2 à 6 ans. Très prisée par les emprunteurs depuis un certain temps, elle donne la possibilité à l’emprunteur de conduire un véhicule à l’état neuf et d’en changer à volonté. Les mensualités dans ce contrat sont fixes. A la fin de la durée retenue pour la location, il peut acquérir le véhicule sur demande.

– La location longue durée. C’est un crédit qui ressemble au précédent sauf qu’à la fin de la période de la location de la voiture, l’emprunteur ne peut point faire une demande d’acquisition. A la fin de la période de location, il ne peut en aucun cas devenir le propriétaire du véhicule. Il prend à charge dans les mensualités de l’emprunt tous les frais liés à l’entretien du véhicule. Dès que le véhicule tombe en panne, il a droit immédiatement à une nouvelle voiture. Cette formule de prêt est recommandée pour les conducteurs qui désirent louer des voitures à l’état neuf pour assurer à leurs clients un excellent rapport qualité/prix.

– Le prêt-relais auto. Il constitue une solution qui vient de plusieurs prêteurs. Ils avancent une somme d’argent pour acquérir une nouvelle voiture en espérant la vente de l’ancien véhicule. L’emprunteur obtient un nouveau véhicule dans un laps de temps court. Il ne court aucun risque de se retrouver longtemps sans automobile.

D’autres précisions sur le crédit auto sont disponibles sur creditauto.fr

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

Les commentaires sont fermés

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :