Nous avons vu dans un précédent article les taux comparés de criminalité dans le monde, avec un taux très élevé pour les Etats-Unis, qui pourrait être dû à l’importance de la population du pays. Notons que les données manquantes dans l’article en question, celles du Timor oriental, sont désormais disponible, classant le pays dans ceux à moins de 100 homicides par an. Cependant, une nouvelle série de données comparant la criminalité aux Etats-Unis avec celle de l’Europe des 28 montre que l’on a bien affaire à un pays violent, avec un record pour le District de Columbia (c’est-à-dire la ville de Washington) qui dépasse les 18 homicides par tranche de 100.000 habitants, soit le même taux que de riantes contrées telles l’Erythrée ou 18 fois la France.  Si on met ensemble les 50 états et le district de Columbia avec les 28 pays, on trouve aux 30 premières places 28 états et 2 pays et aux 25 dernières places 2 états et 23 pays !

Criminalité extrême :

  • Taux d’homicide supérieur à 10 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : 2 (District of Columbia, Louisiane) ; Europe : néant.

Criminalité forte :

  • Taux d’homicide supérieur à 8 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : 4 (Mississippi, Maryland, Missouri, Caroline du Sud) ; Europe : néant.
  • Taux d’homicide supérieur à 7 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : 2 (Alaska, Alabama) ; Europe : néant.
  • Taux d’homicide supérieur à 6 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : 6 (Delaware, Tennessee, Arkansas, Oklahoma, Géorgie) ; Europe : néant.

Taux d’homicide supérieur à 5 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : 7 (Michigan, Illinois, Indiana, Nouveau Mexique, Caroline du Nord, Floride, Pennsylvanie) ; Europe : 1 (Lituanie).

Criminalité moyenne :

– Taux d’homicide supérieur à 4 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : 9 (Texas, Californie, Kentucky, Virginie, Arizona, Kansas, Ohio, Wisconsin, New Jersey) ; Europe : 1 (Lettonie).

Taux d’homicide supérieur à 3 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : 7 (Virginie Occidentale, Dakota du Sud, Montana, Nebraska, Connecticut, Colorado, New York) ; Europe : 1 (Estonie).

Taux d’homicide supérieur à 2 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : 7 (Washington, Dakota du Nord, Rhode Island, Wyoming, Oregon, Minnesota, Iowa) ; Europe : néant.

Criminalité faible :

Taux d’homicide supérieur à 1 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : 7 (Idaho, Massachusetts, Utah, Maine, Vermont, Hawaii, New Hampshire) ; Europe : 9 (Belgique, Bulgarie, Finlande, France, Roumanie, Hongrie, Chypre, Slovénie, Suède).

Criminalité très faible :

– Taux d’homicide inférieur à 1 pour 100.000 habitants : Etats-Unis : néant ; Europe 16 (Danemark, Portugal, Malte, Royaume-Uni, Slovaquie, Croatie, Allemagne, Grèce, Italie, Tchéquie, Pologne, Luxembourg, Espagne, Irlande, Pays-Bas, Autriche).

En ce qui concerne les DOM-COM, le record est la Guyane avec un taux d’homicide de 13,3, puis la Guadeloupe avec 7, la Martinique avec 4,2 et la Polynésie avec 0,4. Pour les autres possessions européennes, le Groenland compte 11 crimes par an, soit un taux record de… 19,2 ! Les Iles anglaises des Turques-et-Caïques sont à 8,7 et les Iles Vierges britanniques à 8,6. Quant à Montserrat, il fait pire que le Groenland avec un taux de 19,7 (c’est-à-dire… 1 meurtre). Anguilla est assez tranquille avec un taux de 6,8, elle qui était considérée comme l’île la plus dangereuse des Caraïbes il y a 50 ans. Pour les possession américaine, la base américaine de Guam a un taux très bas de 0,6.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :