« La convergence des luttes » dont nous rabâchent les oreilles les organisations gauchistes, laïcardes, estudiantines, a une saveur coranique…

Maryam Pougetoux, la présidente du syndicat étudiant UNEF à l’université Paris-IV Sorbonne, est apparue voilée à la télévision lors d’un entretien diffusé le 12 mai sur M6 dans lequel elle parlait de la de la mobilisation des étudiants.

Son voile a fait réagir différentes personnalités dont l’essayiste Céline Pina qui a dénoncé sur Facebook « l’infiltration et le noyautage du syndicalisme étudiant » par les Frères musulmans, qui, alliés au Parti des indigènes de la république (PIR), « façonnent aujourd’hui en partie les soi-disant luttes étudiantes » :

« Si vous lisez ceux qui ont travaillé sur les frères musulmans, vous verrez que leur premier objectif est la jeunesse et que le pouvoir au sein des universités les intéresse car ce sont souvent des ventres mous où la lâcheté de la gouvernance est vue comme de la coolitude.»

Le professeur de théorie politique à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, co-fondateur du Printemps républicain (mouvement de défense de la laïcité), Laurent Bouvet a commenté de son côté :

« A l’UNEF, la convergence des luttes est bien entamée. C’est la présidente du syndicat à l’université Paris-Sorbonne qui le dit. »

Bien entendu Maryam Pougetoux a aussi ses défenseurs : la militante antiraciste Rokhaya Diallo, celle qui essaye de démontrer qu’il existe un racisme dans les sparadrap, s’insurge :

« Après Mennel, Yassine Belattar, Mohamed Saou ou moi, la chasse aux musulman.e.s (présumé.e.s) qui ont l’outrecuidance de se rendre visibles, orchestrée par le@printempsrepub se poursuit. Le but : nous expulser de la sphère publique. Mais on est là, chez nous. #SoutienAMaryam »

L’Unef a de son côté pris parti pour sa présidente dans un communiqué larmoyant où tous les poncifs à la mode viennent à la rescousse du soldat Maryam:

« Si Maryam se fait attaquer, c’est parce qu’elle est une femme, musulmane portant le voile, mais également étudiante avec des responsabilités syndicales. »

L’islamisation de la société française passe aussi et surtout par sa jeunesse, la laissée-pour-compte d’une Église de France conciliaire plus soucieuse de s’occuper des migrants musulmans que de transmettre la foi catholique et d’une République française hostile à la civilisation chrétienne et inféodée au mondialisme assassin.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup