… sans en arriver aux conclusions profondes qu’il faudrait tirer, une étude de l’Agence du Médicament relève que l’abandon des pilules contraceptives de 3e et 4e génération a fait baisser le nombre de femmes hospitalisées pour embolies pulmonaires consécutives à la prise de ces pilules (-11%). On comprend donc, entre les lignes, que la pilule n’est pas aussi anodine qu’on veut bien le faire croire.

Autrefois en vogue, ces pilules nouvelles générations s’étaient révélées, au fil des années, beaucoup plus nocives que les premières mises sur le marché. Et pourtant, malgré le manque de recul quant aux effets à plus ou moins long terme, le corps médical les prescrivaient de préférence aux anciennes. Après que des jeunes femmes aient porté plainte après avoir été victime d’AVC ou d’embolies, consécutives à la prise de ces pilules, leur utilisation a considérablement chuté.

Les médias se réjouissent de la baisse des hospitalisations pour embolies sans pour autant voir le coeur du problème. Car si les pilules de 1ere ou 2e génération entrainent un risque moins grand d’embolies que les dernières sorties, il n’en demeure pas moins que les utiliser reste nocif. Comment croire que ce chamboulement hormonal artificiel ne soit pas sans conséquence. On ne trompe pas la nature impunément et les cas d’infertilité ou d’AVC consécutifs à la prise de contraceptif en sont la preuve la plus visible.

Roxane Dulac

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :