Ke,ji Goto

Une semaine après Haruna Yukawa, le groupe jihadiste Etat islamique a affirmé avoir exécuté l’otage japonais Kenji Goto, enlevé fin octobre en Syrie, selon une vidéo diffusée samedi sur Twitter par l’organe médiatique de groupes jihadistes Al-Furqan. La particularité de cette victime égorgée quelque part en Syrie, Kenji Goto, était également d’être un fervent chrétien.

Ce grand reporter de guerre, s’était rendu en Syrie dans l’espoir que la position non agressive du Japon lui accorderait une relative sécurité, contrairement à d’autres journalistes de nations menant des frappes aériennes contre l’État islamique.

Mais la marque des terroristes est précisément d’enfreindre toutes les normes, sans limites.

Vous, comme vos stupides alliés de la coalition satanique, n’avez pas encore compris que nous, par la grâce d’Allah, sommes un califat islamique avec autorité et puissance, une armée entière qui a soif de votre sang. dit le bourreau masqué dans la vidéo tout en maintenant un couteau sur le cou de son otage.

Goto axait ses reportages sur le prix de la vie et de la souffrance dans la guerre, plutôt que sur les gagnants ou les perdants. LAssociated Press a interviewé son pasteur, Hiroshi Tamura, qui a dit que sa foi chrétienne imprégnait ses reportages.

Kenji Goto s’est converti en 1997, ce qui est assez rare si on considère que deux pour cent de la population du Japon est chrétienne. La compassion du Christ pour les pauvres et les esprits brisés motivait le travail de ce journaliste. (Source : Assist News Service )

Converti au catholicisme – une rareté au Japon -, il avait déclaré dans la revue catholique japonaise Christian Today: «J’ai vu des lieux horribles et j’ai risqué ma vie, mais je sais que Dieu me sauvera toujours.» C’est dans sa quête qu’il est tombé, fin octobre dernier, sur les soldats de l’État islamique. 

Le sort de Haruna Yukawa, le premier otage, avait touché Kenji Goto, Si le premier otage était un aventurier, Kenji Goto était au contraire un grand reporter indépendant qui n’avait fait que croiser la route de Haruna Yukawa. Si le premier était un naïf égaré, le second est décrit par ses pairs nippons comme un vétéran chevronné, qui ne prenait jamais de risque inconsidéré. Sauf celui de la compassion. (Source: Le Figaro)

Les motivation nobles et chrétiennes de ce journaliste font qu’il a peut-être été reçu en authentique martyr au Paradis.  Les seuls et vrais martyrs étant ceux qui meurent pour la vraie Foi en confessant le Nom du Christ. Le terme de martyr étant hélas galvaudé depuis quelque temps, gardons à l’esprit le martyre au sens noble et catholique comme seul héroïque aux yeux de Notre Seigneur Jésus-Christ.

  Kenji goto

“Haïr n’est pas du ressort des hommes”

“Fermez vos yeux et soyez patients, écrivait Kenji Goto en septembre 2010. Si vous vous mettez en colère et hurlez, c’est fini. C’est presque comme prier. Haïr n’est pas du ressort des hommes, juger est du domaine de Dieu. Ce sont mes frères arabes qui m’ont enseigné cela.”

Capture

Ce message en japonais, dont on ignore dans quel contexte et pour quelle raison il a été écrit, a déjà été retweeté plus de 29 000 fois, phénomène qui s’amplifie d’autant plus que les médias s’en font l’écho. Les livres de Kenji Goto sont aussi devenus des “best-sellers” épuisés sur les sites de vente en ligne.

Les mises en garde du gouvernement japonais

Par ailleurs, le secrétaire général adjoint du gouvernement, Hiroshige Seko, a indiqué que le ministère des Affaires étrangères japonais avait demandé à plusieurs reprises à Kenji Goto de renoncer à son voyage dans la zone contrôlée par les jihadistes de l’Etat islamique.

Finalement, le journaliste, qui avait en tête d’aller sauver son ami Haruna Yukawa aux mains de l’Etat Islamique depuis août, a quitté le Japon et serait entré dans la zone contrôlée par les jihadistes autour du 24 octobre. Capturé dans la foulée, il a finalement été exécuté après plusieurs menaces du groupe islamiste, qui réclamait le versement d’une rançon de 200 millions de dollars en échange de sa libération. (Source)

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :