COP27, Égypte
Michael Sheren , ex-conseiller principal de la Banque d’Angleterre sur la « tokenisation de la nature » :

«Les banques centrales commencent à comprendre que la nature a une vraie valeur.
Le carbone, nous l’avons déjà compris, et le carbone arrive très rapidement dans un système où il va être très proche d’une monnaie.
En gros, en étant capable de prendre une tonne de carbone absorbé ou séquestré et être capable de créer une courbe de prix à terme, avec l’architecture des services financiers (…)
Je veux parler de valeur encore.
La partie Sud du Monde a une valeur en partie plus grande que de larges parties du Nord.
Et on commence à penser à mettre des prix sur l’eau, sur les arbres, sur la biodiversité. (…)
Et l’Afrique ? C’est absolument essentiel ! Nous avons besoin de leur capital naturel. (…)
Comment commençons-nous à tokeniser ?
Comment pouvons-nous commencer à construire des systèmes qui créent non seulement de la valeur, mais qui transfèrent cette valeur dans le Monde ? »

Source

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :