La directive gouvernementale précisant ce qui est interdit et ce qui est autorisé dans le cadre du confinement national pour coronavirus stipule pour ce weekend que les lieux de culte sont autorisés à rester ouverts et peuvent accueillir simultanément jusque vingt personnes.

Mais la situation générale qui s’apparente à la loi martiale semble donner à certains le goût pour la délation. Un goût pour la délation particulièrement prononcé chez les laïcards sectaires qui s’amusent à dénoncer auprès de la police de la république les églises et chapelles ouvertes ce dimanche.

Quelques catholiques en ont fait les frais dans la commune de Saint-Baldoph, en Savoie, où une chapelle de la Fraternité Saint Pie X accueillait ce dimanche matin une douzaine de fidèles venus assister à la sainte Messe. Une douzaine de fidèles ? C’était donc bien en-dessous de la limite des vingt personnes fixée par le gouvernement. Mais les policiers très zélés n’ont rien voulu entendre. Sur un ton méprisant, ils ont refusé d’écouter les arguments des fidèles présents, et ont dressé procès-verbal à chacun d’eux.

(Les visages des fidèles et des policiers ont volontairement été masqués)

Le zèle de ces policiers pour ennuyer et verbaliser une poignée de catholiques traditionalistes venus assister en petit groupe à la messe comme la loi les y autorisait tranche avec le laxisme dont bénéficient les racailles multiculturelles et revendeurs de drogues qui s’agglutinent volontairement pour défier la police et afficher leur refus du confinement.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

20 commentaires

  1. Jules says:

    Les valets de la république font leur travail à la manière de robots décervelés.

  2. marco says:

    https://www.youtube.com/watch?v=lkhmMfnq3nQ
    https://www.youtube.com/watch?v=g49oPb6kuDg
    comme disait coluche ,,en 40 40 millions de francais ,,40 millions de collabos ,,,je discutais tout a l heure avec un vrai ami louba en israel ,me disait que les fdp ,juges auraient des comptes a rendre a Dieu ,,,les autruches vont morfler ,,deja que dans cette vie on connait la justice immanente ,lors du jugement dernier ca risque d etre grave pour certains ,,,

  3. Il faut demander aux flics leur nom ou n° de matricule et porter plainte auprès du procureur de la république pour abus de pouvoir. Plus il y aura de plaintes, même classées sans suite, plus vite cesseront ces abus.
    La délation fait les délices de tous les gauchiasses et libres-penseurs (ni libres ni penseurs) qui d’habitude bouffent du flic.

  4. Sancenay says:

    Rien de plus logique, comme dirait Barbier, l’embusqué novelliste nazillon à l’écharpe rouge : il est beaucoup plus démocratiquement correct de se trouver infecté, entassé et subclaquant dans une salle de réanimation surpeuplée pour n’avoir reçu ni masque, ni test en temps utile.Là c’est le top niveau de ce que peut vous offrir la religion du Progrès contre l’humanité de la part des Mandarins Bouzyn, Véreux et autres Salomon (le bonimenteur vespéral qui vous rassure sur l’essentialité du maintien de l’ouverture des avortoirs pendant l’épidémie ), tous riches héritiers revendiqués de leurs funestes homologues d’ il y a deux deux siècles : les députés-médecins de la Convention, Cabanis et le fameux Guillotin, l’humaniste égaliseur.

  5. Bizarre: le flic de la 1ere photo est de la police nationale et sur la 2e photo on voit un véhicule de la gendarmerie. D’habitude ils ne travaillent pas ensemble. C’est au même endroit?
    Bientôt le GIGN, les snipers et les commandos de la marine???

  6. Cadoudal says:

    à Clichy sous bois , j’ ai vu une vidéo montrant une patrouille de police qui demandait à un groupe de chances pour la France de ne pas rester en nombre dans la rue.

    cinq minutes plus tard, c’est la Police qui s’ est éclipsée rapidement , sans avoir dressé de PV.

  7. Félicitations aux fidèles et au prêtre qui lui n’est pas un traître, contrairement à la plupart.
    Torchez-vous avec les PV puisqu’il ne va plus y avoir de papier WC !

    De toute manière, il ne faut évidemment pas payer, puisque l’arrêté du 15 mars stipule bien “20 personnes maxi”, il sera aisé de faire annuler ça si un jour la situation redevient “normale”.

    Ici dans le Puy de Dôme on a moins de chance : plus aucune messe. La FSSPX s’est honteusement couchée (il ne faut pas attendre de ces prêtres-là la moindre aide le jour où les grosses persécutions éclateront, étant donné qu’ils abandonnent déjà le troupeau pour une grippe : nous saurons nous en souvenir en particulier à la quête, pour le bénévolat, etc.), et l’abbaye bénédictine de Randol, avec ses 30 prêtres disant chacun 1 messe chaque jour a fermé ses portes aux fidèles. Ils disent leurs messes entre eux, bien confortables, “ah quand même, on ne voit pas ces sous-hommes de fidèles, on est bien entre nous !” C’est ce qui sert d’évêque ici qui le leur a ordonné, dixit.

    Le jour où il leur dira d’adorer Shiva ou de danser à poil sur l’autel, ils le feront immédiatement.

  8. ils ne pourront pas les classer sans suite ! j’ai fait sauter un PV pour stationnement interdit comme ça, stationnement interdit imaginaire, il faut dire. Un tarés plus défoncé que la moyenne m’avait collé un PV.
    Pour les fidèles, il suffit de citer l’arrêté : numéro, date, alinea machin, et ça sautera. De toute manière, ne JAMAIS payer, il ne faut JAMAIS céder, sinon c’est cuit !

  9. Tchetnik says:

    La flicaille a le courage qu’elle peut.

    La république gouverne mal mais se défend bien..

  10. Cadoudal says:

    vous exagérez .

    votre attaque contre la Fraternité sur ce sujet n’est pas justifiée.

  11. Et bien si la flicaille n’a pas de courage avec la racaille (ça rime) qu’elle ait au moins l’intelligence de foutre la paix au citoyen lambda et qu’elle refuse d’obéir aux ordres illégaux des dictateurs.
    Il me semble que les dictateurs essayent d’exaspérer au maximum les gens pour détecter et éliminer ceux qui réagiront en premier à leur fureur satanique. Ils pensent ainsi décourager toute réaction en frappant fort au début. Tout le monde sait que pour renverser une dictature le plus difficile c’est au début et il faut bien qu’il y ait des héros qui se sacrifient pour ébranler le monstre. A la fin, il y aura toujours les trouillards de la première heure qui s’attribueront la victoire finale.

  12. Curieux. En cette période de confinement, les militaires s’en donnent à cœur-joie dans le camp de Chambaran, en Isère. Depuis ce matin, c’est un festival d’explosions en tous genres. Pour s’entraîner à combattre le coronavirus ? Pour défendre les frontières ? Ou pour d’autres buts moins avouables ? Peut-être sont-ils moins de 20, mais j’en doute fort.

  13. thème de l’exercice à Chambaran “comment mater un soulèvement populaire”
    Exercices de tir sur le peuple, au canon, mitrailleuse, FM, puis baïonette
    Je vais changer mon pseudo en “tautau” pour brouiller les pistes.

  14. balaninub says:

    Mon Père fut arrêté en 40 par des flics français et envoyé en Allemagne alors pourquoi changeraient-ils ? et évidemment il avait été dénoncé par des ……. français ! Il était innocent notez bien mais il est revenu et sauvé par…. l’armée russe !!!!!! alors l’histoire continue
    Il y a 2000 ans Jésus fut trahi par l’un des Siens et par un geste d’amitié ! alors l’histoire continue…. Nombre de Prêtres non jureurs furent noyés, torturés en Vendée et ailleurs… alors l’histoire continue…. et l’on pourrait poursuivre à l’infini.

    Pendant cette curieuse période, nous allons découvrir au fur et à mesure le caractère de ceux qui nous entourent… nous allons être surpris….

  15. Soupape says:

    Piqué … dans “le parisien” de ce jour … lundi 23 mars 2020

    ” Bill Gates, la CIA, Jacques Attali… ils avaient alerté sur une épidémie mondiale. ”

    ” Le risque d’une nouvelle pandémie a été évoqué à de nombreuses reprises depuis QUINZE ans. ”
    ” Et certaines projections ont de quoi inquiéter. ” (sic)

    A peine mis en cause … les voilà … qui essayent de se défendre …
    A croire qu’ils se sentent découverts … le doigt dans le pot de confiture ! …

    En plus, ils S’ENFONCENT …
    En effet voilà … 15 ans (depuis 2005 et le non à l’europe)
    qu’ils n’ont RIEN fait … alors qu’ils savaient (chirac, cirquosa, nullande, et le p’tit mitron).

    Le Jour du Jugement Dernier …
    je réserve ma place … pour Entendre ce que Dieu en dira …

  16. “je réserve ma place” Pas besoin, tout le monde aura sa place, réservée d’office. Et TOUT se saura, brrrr, personne n’en mènera large, mais certains moins que d’autres!
    signé : tautau

  17. Bonjour, Oui oui je vous confirme bien que c’est le même endroit. Je n’étais pas présent mais je connais la chapelle et c’est bien le même lieu sur les 2 photos. Crldt

  18. christian schwender says:

    Si le gouvernement avait frappé aussi fort sur le coronavirus que sur les gilets jaunes, l’épidémie serait finie depuis longtemps !

  19. Tinatine says:

    Si nos dirigeants voulaient vraiment nous protéger , ils pourraient nous rappeler ces recettes simples et naturelles qui ont si souvent montré leur efficacité ; cela s’est vérifié dans ma famille ; les plantes antivirales , la propolis , les épices (celles du vin chaud : gingembre , cannelle , clou de girofle , muscade . ) ; il est préférable d’ avoir quelques connaissances dans ce domaine mais on peut quand même essayer les recettes les plus simples .Nos spécialistes seraient -ils imbus de leur science pharmaceutique au point de mépriser cette médecine populaire ?” Si vous croyez que vous allez vous soigner avec vos petites plantes ” m’ a dit naguère un médecin méprisant . Mes petites plantes et décoctions ont résolu bien des problèmes réputés insolubles , sans effets secondaires et je regrette d’ avoir cédé parfois aux remèdes de big-pharma .

  20. relever le numéro d’identification des policiers et porter plainte auprès du procureur de la république