Selon le magazine Le Point, au moins 1.300 gendarmes et 10.131 policiers seraient confinés chez eux pour suspicion de maladie ou en arrêt pour raison familiale.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. marco says:

    suivez donc Q anon ,stop mensonge ,lumiere sur gaia ,,pourquoi l armee de trump est venue,,,arreter nos ordures ,,donc fdp ,poly-tiques ,collabos mis a l ecart le temps du grand nettoyage ,,,

  2. Ce n’est pas assez, il faut arriver à 100 000 confinés. Et le droit de retrait? Cela leur évitera de prendre des coups et pas seulement venant de la racaille, mais des braves gens qui vont péter un fusible, sous l’avalanche de PV.
    Macron a déjà montré que cela ne le gênait pas de nous voir nous entre-tuer.

  3. francis says:

    Bonjour
    Voici une copie de courrier que j’avais adressé il y a de cela quelques semaines à tous nos dirigeants politiques français y compris au présidents des deux chambres et à certains de nos députés et sénateurs

    Ma fille, infirmière de profession depuis plus de 19 ans
    Ma fille Anne-Sophie ayant exercée sa noble profession sur plusieurs endroit de la terre :
    – Ile de la Réunion (Lieu ou elle a débutée sa formation à l’école d’infirmière et son premier emploi)
    ENSUITE
    – TAHITI
    – L’AUSTRALIE

    Sans oublier une mission humanitaire au TCHAD.

    Ma fille Anne-Sophie ayant le mal du Pays est revenue en France au Mois d’Octobre 2019.
    Depuis son arrivée, ma fille Anne-Sophie a galérée pour trouver du travail dans divers hôpitaux Parisiens.
    Oh c’est vrai tout le monde était prêt à l’embaucher avec un salaire de misère malgré ces 19 ans de professionnalisme.
    Tout le monde était prêt à l’embaucher avec un salaire de misère, un salaire de boniche, mais des horaires d’esclave.
    Tout le monde était prêt à l’embaucher avec un salaire d’infirmière débutante, c’est-à-dire à 1300 € mensuel, alors qu’elle en recevait trois fois plus en Australie, et avec des responsabilités beaucoup plus importantes.
    Ma fille scandalisée par le bas niveau des soins prodigués en France
    Ma fille Anne-Sophie arrivée en France, n’avait plus droit aux prestations sociales, ni de santé tant qu’elle n’avait pas retrouvée un travail.
    Après avoir effectuée quelques activités dans plusieurs hôpitaux Parisiens elle a réussie à se faire embaucher dans une clinique privée.
    Pour trouver un logement, heureusement (vu le prix de loyer dans la capitale) que ma compagne et moi étions là. Ma compagne lui a louée un petit studio à Paris et moi je règle les autres prestations ( eau, gaz, électricité, etc)
    Ma fille n’a pas hésitée un seul instant à se mettre aux services des autres et aux services des malades atteints du CODVID 19.
    Ma fille Anne-Sophie dans cette clinique privée, s’occupe de personnes intubées et hier soir ma avouée que depuis quelques jours elle avait un doute sur son état de santé.
    Manque de moyens de protections, manque de gants, manque de masques , manque de blouses et de sur-blouses, manque de tests .Enfin manque de tout .
    C’est vrai qu’en irresponsabilité vous n’êtes pas malheureusement le premier gouvernement, en incompétence non plus.
    De tout temps, en France il en a été de même
    Pour expérience, la mienne.
    Durant trente ans je me suis mis au service de l’Etat.
    A chaque départ en OPEX, afin d’avoir du matériel convenable me permettant d’effectuer au mieux mes diverses missions, je devais passer dans des magasins de Stocks Américains et y compléter mon paquetage .
    Pour nous protéger des intempéries ou des conditions climatiques, le seul matériel étanche qu’a été capable de nous fournir tous les gouvernements successifs à été le :
    CASQUE LOURD.
    Ayant débuté mon activité en fin des années 1960, dans la fin de cette année et dans les années 1970 nous combattions avec des pétoires des années 40.
    Ex : MAT 49, fusil 49/56, MAS 36..
    Même tout au début de leur mise en service les gilets pare-balle étaient de véritables passoires
    Pour effectuer nos missions, nous étions obligés de « cannibaliser » nos véhicules les plus atteints sans oublier de faire le fond de nos poches pour payer le carburant nous permettant de terminer nos missions ou exercices .
    Je suis actuellement invalide à 85% avec mention « STATION DEBOUT PENIBLE » pour blessures reçues en service commandé.
    Mais pour faire valoir mes droits à pension d’invalidité à chaque fois j’ai dû, jusqu’en appel, demander le recours des services de justice.
    On nous a supprimé le droit à l’exonération de la taxe de séjour
    Et à l’exonération de la taxe de télévision
    Je suis, je le reconnais, une « grande gueule » et c’est peu être pour cela que durant ma période d’activité, malgré cinq propositions pour la légion d’honneur et l’ordre national du mérite, je n’ai jamais obtenu ces distinctions.
    Alors messieurs : le Président de la République, le premier Ministre, le Ministre de l’Intérieur, le Ministre de la Santé, si vous n’arrivez pas à protéger vos soldats, au moins protégez vos personnels de santé et surtout vos infirmières qui sont à bout
    Oubliez pour une fois le CAC 40 et les actionnaires qui continuent malgré la crise à s’en mettre plein les poches.
    Ou sont les Députés ou députées comme madame la députée Coralie Dubost ( la compagne du ministre de la santé VERAN) elle qui se précipite sur tous les plateaux télé pour ouvrir sa grande gueule .
    Ou est la députée Madame Coralie DUBOST pour défendre toutes ses femmes : infirmières, caissières, postières, agentes de police, aide ménagères, assistantes de vie qui relèvent les manches pour assurer la continuité de leurs services.
    Madame la députée Coralie DUBOST est tout à coup bien silencieuse.
    F GUIRAUDOU

  4. chris83 says:

    Francis je suis tout à fait avec vous pour votre commentaire… hélas nous sommes prisonniers d’une maffia étatique. Le monde du copinage est maintenant le seul en politique! En fait d’un côté les beaux-parleurs qui ne connaissent rien mais qu’on passe son temps à subir (ou à écouter religieusement par des idiots) sur les chaînes radio et télé. Et de l’autre côté des personnes qui dans l’invisibilité totale donnent leur vie pour défendre la population contre la maladie! C’est scandaleux de voir cette décadence du pouvoir politique depuis des décennies sur le plan du service de santé mais également de l’Armée… et actuellement s’il n’y avait pas ces deux services … que deviendrions nous?

  5. Jean-Pierre Dickes says:

    M. Guiraudou, les médailles c’est comme autorisation des mises sur le marché des médicaments. Il faut savoir à quelle porte frapper et les tarifs qui sont pratiqués derrière cette porte. Le dernier recours est de s’inscrire chez les trois points.

  6. Jean-Pierre Dickes says:

    Il y a effectivement 10.000 policiers en arrêt du travail. Mais gendarmerie + police, y compris des policiers de proximité, cela fait 300.000 personnes. C’est un proche qui est policier qui m’a donné ces chiffres.