À Fatima, Notre-Dame a annoncé que si le monde ne se convertit pas, diverses nations seront anéanties. Par ailleurs la consécration de la Russie au cœur immaculé de Marie n’a toujours pas été faite. Dans les Saintes Écritures, nous lisons que « les choses par lesquelles un homme pèche, c’est par ces mêmes choses qu’il est tourmenté» (Sagesse 11,16). De fait ce sont les excès de la société de consommation qui nous font souffrir.

Le cardinal Sarah écrit : « Je crois que l’homme contemporain refuse d’adorer, d’admirer pour ne pas trouver en un autre que lui-même sa Joie la plus profonde ». De fait, notre civilisation moderne prétend se passer de Dieu. L’homme se prend pour Dieu. Or Jésus nous a dit : « Sans moi, vous ne pouvez rien faire. » La société prétend se substituer à Lui en faisant sa propre morale ; elle oublie son Créateur ; celui-ci ne peut se venger dans la mesure où il est bon par essence : il est le Bon Dieu. Mais il peut oublier l’homme et ne plus l’assister ; le laisser tomber face au Mal : « Ils m’oublient, je les laisse aux malheurs qu’ils ont créés ». Regardons le Passé. À chaque fois que le peuple de Dieu a adopté les mœurs païennes (notamment la sodomie), le sort s’est acharné sur lui. Ce sera successivement le Déluge, l’exil de Babylone, celui de l’Égypte, l’errance de 40 ans dans le désert après l’adoration du veau d’or, Sodome et Gomorrhe, la destruction de Jérusalem sur laquelle Jésus avait pleuré. C’est ce qui guette notre civilisation prétentieuse et transhumaniste. Nick Bostrom qui dirige la chaire de futurologie de l’Université d’Oxford avait prévu il y a dix ans que l’Humanité avait une chance sur deux de disparaître des suites d’une épidémie causée par un microbe génétiquement modifié.

À ce jour, nous sommes dans ce cas de figure. Alors ? Par exemple le maire de Venise Luigi Brugnaro a consacré sa ville au Sacré Cœur de Marie. Le pape a béni le monde avec un ostensoir. Il nous faut donc prier pour que cesse cette calamité. « Je ne puis plus retenir le bras de mon Fils » avait dit la Vierge à La Salette. Cela veut dire que Dieu tient l’humanité à bout de bras. Va-t-il nous abandonner ? Il faut parler de cela à ceux qui nous entourent et ne croient ni à Dieu ni à diables. C’est la raison pour laquelle il faut implorer notre pardon plus que jamais par la prière, faire des neuvaines à la Sainte Vierge. Prier aussi Sainte Corona invoquée en cas d’épidémie. Le rapprochement avec le mot de coronavirus est un clin d’œil de la Providence voire un signe du Ciel. Ses reliques authentifiées sont conservée à Anzu dans le Nord de l’Italie depuis le IXème siècle. Elle fut martyrisée en 165 sous l’empereur Marc-Aurèle. Attachée par les mains à la cime de deux palmiers pliés, elle mourût déchiquetée quand ils se redressèrent. Cela se passait en Syrie. Saint Roch est surtout connu parce qu’il était toujours accompagné d’un chien ; il guérit de nombreux pestiférés à Rome en 1367 en soignant les malades et en leur demandant de réciter une invocation spéciale.

Dans le quatrième sceau de l’Apocalypse, saint Jean écrit est écrit : « Je vis, et voici, parut un cheval d’une couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la peste et l’Hadès (le séjour des morts ndlr) l’accompagnait. Il leur fut donné pouvoir sur le quart de la terre, pour tuer par l’épée par la famine, et par la peste et par les bêtes sauvages de la terre » (Apocalypse 6:7). Cette description se rapporterait à des épidémies qui doivent avoir lieu sur Terre avant le Second Avènement de Christ (Matthieu chapitre 24). L’évangéliste parle de « l’abomination de la désolation dans les lieux saints. ». « Quand vous verrez tout cela, comprenez qu’Il est proche, qu’il est aux portes ». (Ref des cit, Bible Osty Trinquet 1973) Assisterons-nous au retour du Christ ? Saint Matthieu ajoute « quant à ce Jour et à cette Heure, personne ne le sait ». Toutefois l’épidémie qui menace le monde est pour le moins un sévère avertissement. La nécessité de prier n’est donc pas une simple fleur de rhétorique mais une nécessité pour l’avenir de l’Humanité.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :