Et si ce qui nous arrivait n’était pas un châtiment de Dieu mais le fruit de notre propre construction. « Le monde moderne ne sera pas châtié. Il est le châtiment. » nous disait déjà Nicolás Gómez Dávila.

Nous avons peur de mourir du coronavirus au point d’avoir accepté la résidence surveillée pour tous ! Et pourtant, « nous n’avions qu’une peur au monde, celle d’offenser Notre Seigneur. »

Nous avons chassé Dieu ou accepté de vivre sans Dieu dans la sphère publique. Nous avons cru possible de nous émanciper de notre Créateur, et maintenant nous sommes seuls face au danger.
Alors qu’attendons-nous pour suivre le Fils prodigue sur le Chemin de retour vers la Maison du Père ?

Ressaisissons-nous vite, sans quoi nous serions complices de non-assistance à personnes en danger !

Localement, dans le respect des règles en vigueur, acclamons notre Seigneur ce dimanche 5 avril pour les Rameaux !

Stéphanie Bignon

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. marco says:

    Et la venue du Messie ,les signes annonces par Jesus en, mathieu 24 ,le livre de l apocalypse ,,,des legendes comme le deluge ,la traversee de la mer rouge ,,adam et eve ???,,j avoue que je ne comprend pas l attitude des catholiques par rapport a tout ce qui se passe ,les temoins de Jehovah l annoncent depuis 1 siecle ,d autres lanceurs d alerte depuis des decennies ,et quelques semaines en detail ,,,bonjour le deni ,,,,la “”foi””

  2. Soupape says:

    Il faut créer des Comités de Salut Public … et nous organiser

    Qu’on s’informe vraiment …

    a) sur le nombre des morts

    b) sur le déroulement de la maladie …
    Quand et comment la présence du virus … se fait-elle sentir ? …
    puisque cette présence … ne produit pas toujours une maladie.

    c) sur la fourniture des médicaments :
    Nous avons DROIT aux médicaments : Chloroquine et Azithromycine …
    Il faut que leurs distributions … soient la moins “administrative” possible …

    On n’a pas le temps d’attendre … que les FARFELUS du pouvoir … pondent un décret …

  3. Ignace says:

    Magnifique !

  4. Fabrice says:

    Dieu permet ce mal, il s’en sert comme un châtiment que nous méritons pour une raison ou pour une autre. Rien n’arrive sans que Dieu le veuille.
    La Sainte Vierge avait dit à Fatima que si nous ne nous convertissions pas, une autre guerre, plus dure, viendrait. La 2e Guerre mondiale est arrivée…par notre faute.
    Dieu se sert toujours d’une cause quelconque pour nous châtier, de même qu’Il récompense nos bonnes actions.

  5. Lorsque Lazare est mort, Notre-Seigneur Jésus-Christ a dit avant de le ressusciter : “cette maladie n’est pas pour la mort, mais pour la gloire de Dieu”.
    Par les guérisons qu’il opère, Dieu montre sa miséricorde et sa puissance. Par les morts, Il peut tout aussi bien montrer sa miséricorde que sa justice.
    C’est, de toute façon, une preuve que Dieu est le Maître de tout en ce monde.