La crise du coronavirus, prétexte pour étouffer toujours davantage les libertés des Français, semble ouvrir la voie à une éruption de gesticulations d’autoritarisme diverses et variées de la par de petits caporaux en mal de reconnaissance …

Tels ces gendarmes et policiers qui verbalisent à tour de bras, expression de leur sujétion à la déplorable gestion de la crise sanitaire par le gouvernement macronien et de leur prépotence infatuée face à l’impuissance des pauvres Français confinés et sidérés par la privation radicale de leurs libertés au travers de ce chaos orchestré.

Ou ce préfet de l’Aisne, Ziad Khoury, d’origine libanaise, qui a ajouté au confinement l’interdiction de la vente à emporter d’alcool, ce mardi 24 mars : « Il s’agit d’éviter les rassemblements et surtout les violences intra-familiales, qui pourraient être la conséquence d’une consommation abusive d’alcool », a prétendu le haut fonctionnaire. Qui ne se gène donc pas pour s’immiscer dans la vie privée et les habitudes de table des Français tous mis, de force, au régime… hallal. Et qui ne se pose pas la question de savoir si ces certainement probables “violences familiales” ne seraient pas plutôt causées par un confinement irréfléchi.

Nos libertés individuelles sont en train de voler en éclat. Le pouvoir en place se découvre habillé des oripeaux d’un soft-communisme qui ne dit pas son nom

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup