Neil Ferguson est vice-doyen de la faculté de médecine à l’Imperial College London. Il est aussi conseiller du gouvernement britannique pour la gestion de l’épidémie de coronavirus.

Dans le journal The Telegraph qui fait office de journal le plus sérieux de la presse britannique, le professeur Neil Ferguson estime que près des deux tiers des personnes déjà décédées ou qui vont mourir du coronavirus au cours des neuf prochains mois seraient probablement décédées cette année d’autres causes.

Le professeur Neil Ferguson, qui se remet chez lui du Covid-19 dont il a été diagnostiqué, a déclaré à la commission des sciences et de la technologie que les experts s’attendaient maintenant à environ 20.000 décès au Royaume-Uni, bien que cela puisse se révéler beaucoup moins.

Mais il a déclaré que bon nombre de ces décès seraient probablement des personnes âgées et/ou gravement malades qui seraient décédées d’une autre pathologie avant la fin de l’année.

Apparaissant via un lien vidéo, le Professeur Ferguson a tenu à dire à tous : «Gardez votre calme”.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. marco says:

    Annonce depuis plusieurs jours par alexis sur radio quebec ,,,les vrais infos vont commencer a tomber ,,en voila une qui pourrait anoncer une nlle ere de prosperite .https://lumieresurgaia.com/trump-a-t-il-donne-lordre-a-tesla-motors-de-construire-des-generateurs-a-energie-libre/

  2. Fabrice says:

    C’est ce que je pense aussi.
    N’oublions pas qu’il y a moins de morts cette année que les 2 années précédentes à la même date.