Pour l’économiste et mentor de Macron, Jacques Attali, en bon messianiste aspirant à l’événement d’un Nouvel Ordre Mondial synonyme de bonheur sur terre pour une nouvelle humanité fraternelle, les pandémies, toutes horribles qu’elles soient, ont la grande qualité de favoriser l’émergence d’un « véritable gouvernement mondial » apte à promouvoir un « altruisme désintéressé », nouveau paradigme d’une humanité régénérée.

Une dessein politico-économique que certains, et non des moindres dirigeants mondiaux, voient se profiler à l’horizon de l’épidémie de coronavirus.

Selon The Guardian du 26 mars dernier, le journal du progressisme anglais, Gordon Brown, l’ex-ministre des Finances britannique sous le gouvernement du travailliste Tony Blair à qui il succède comme Premier ministre en 2007, qui fut au centre du sauvetage des banques en 2008, « a exhorté  les dirigeants mondiaux à créer une forme temporaire de gouvernement mondial pour lutter contre la double crise médicale et économique causée par la pandémie de Covid-19 ». Brown plaide pour « un groupe de travail réunissant des dirigeants mondiaux, des experts de la santé et les responsables des organisations internationales,qui auraient des pouvoirs exécutifs pour coordonner la réponse ». « Ce n’est pas quelque chose qui peut être traité dans un seul pays », a-t-il déclaré. « Il doit y avoir une réponse mondiale coordonnée. »

The Guardian révèle que Gordon Brown aurait déclaré que « son groupe mondial de travail qu’il propose lutterait contre la crise sur deux fronts. Il faudrait un effort coordonné pour trouver un vaccin, organiser la production, acheter et éviter les profits ». Toujours selon l’ancien ministre des Finances britannique, pour lutter efficacement contre cette crise sanitaire « il devrait être clair pour les dirigeants mondiaux qu’il n’y a aucune possibilité qu’une approche autonome fonctionne » et d’ajouter :

« Nous avons besoin d’une sorte de cadre de travail. Si je devais recommencer, je ferais du G20 une organisation plus large parce que dans les circonstances actuelles, vous devez écouter les pays les plus touchés, les pays qui font la différence et les pays où il y a un potentiel pour qu’énormément de personnes  soient touchées, comme en Afrique. »

Les justifications « bienveillantes » pour l’instauration du gouvernement mondial auquel aspire Attali sont jetées…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Sancenay says:

    C’est la nouvelle que tout le monde attendait : les malades du Grand -Est en premier lieu, pressés qu’ils sont d’aller se faire euthanasier chez Bill ! Vite un pont aérien ! Quelle bande de crapules et quel cynisme ! Jacques ( Attali) vite affrète-nous un coucou. Un Antonov Ukrainien par exemple: on peut y entasser plus de “ressources humaines” périmées, ou “non destinée à vivre” selon la suave expression du Docteur Mabuse de la Loi mortifère de 2005 et de son complément de 2016.

  2. Crevure, que le diable l’emporte aux enfers lui et tous ceux qui veulent nous voir disparaître.

  3. Le gouvernement mondial signifie le bonheur et la paix humaines. Dans la bouche des adeptes du Talmud, cela veut dire le passage à l’ère messianique où le Juif est le maître et le reste de l’humanité est voué à l’esclavage. Le bonheur talmudique est exclusif au “peuple élu” par Yahvé, un dieu psychopathe comme ses adeptes.

  4. Cadoudal says:

    en route vers la République Universelle du Talmud , capitale Jérusalem, avec le Peuple Élu pour aristocratie, dirigée par l’ Antéchrist , adoré dans le Temple reconstruit;

    sur les ruines fumantes de la chrétienté et la croix brisée..