A l’heure où une commission d’enquête parlementaire se penche, à la vue des différentes auditions de manière partiale afin de blanchir le gouvernement, sur sa gestion de la crise du coronavirus, le professeur infectiologue et microbiologiste Didier Raoult revient sur ce qu’est « le conflit d’intérêt ».  

Mercredi dernier 24 juin, il avait d’ailleurs, devant la présidente de la commission d’enquête, Brigitte Bourguignon, députée LREM, accusé les détracteurs de son traitement à la chloroquine de conflit d’intérêts avec Gilead, le laboratoire pharmaceutique américain qui propose contre le coronavirus le Remdesivir, son médicament expérimental : « Je vous recommande de faire une vraie enquête sur Gilead et le remdesivir. Si vous regardez la structure de Gilead, ça fonctionne avec peu de produits, peu de personnels, mais qui a une influence considérable », a-t-il dénoncé avant d’ajouter :

« Quand j’ai parlé pour la première fois de la chloroquine, j’ai été menacé à plusieurs reprises par celui qui a reçu le plus d’argent de Gilead depuis six ans. »

Et de s’interroger sur le « jeu boursier pour faire monter la valeur de Gilead, car de toute manière, les médicaments, on ne les aurait pas eus ».

Dans cette dernière vidéo il explique le problème du « conflit d’intérêt ».

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 commentaires

  1. Pierre Mary de Montamat says:

    Un grand coup de chapeau au Pr Raoult. C’est un vrai scientifique, qui s’honore à soigner les malades, et à réfléchir…
    Bien sûr, on n’approuvera pas sa proximité ‘idéologique’ avec Michel Onfray, mais on retiendra ses leçons – non pas aux journalistes, salut à Ruth et sa copine, et à David,… – ses leçons d’épistémologie. Un savant qui connait et explique Popper, Kuhn et Feyerabend, ça ne court pas les rues…
    D. Raoult a l’énorme avantage de ne pas être un rationaliste, c’est un observateur, plus proche d’Aristote qu’il ne le pense…
    Il a eu le courage d’approcher les ‘politiques’, pour rendre service, et celà lui donne une expérience gigantesque. Il a des années-lumière d’avance sur de nombreux scientifiques français.

  2. Tchetnik says:

    Sauf qu’il ne s’agit pas de “bien portants”, tchado. Mais de malades porteurs de virus.
    Au fait, tu sais que l’étude du Lancet était bidon? Non?

  3. Tchetnik says:

    C’est ton opinion, fiston.

    Pourtant, tu as eu tous les développements idoines. Bien au-delà de tes éructations aussi infondées qu’haineuses.
    Enfin, si tu préfères le “traitement” de gilead à 2300 Dollars par tête de pipe…

  4. Quel con ce Simon MCF68. L’étude du Lancet est mauvaise, mais elle est bonne puisqu’elle est anti-Raoult. Simon payé par Gilead? Pourtant Gilead ne s’intéresse pas au Big Bobard…

  5. Tchetnik says:

    L'”étude” du Lancet n’était pas “mauvaise”, sheldonchik. Elle était délibérément mensongère.

  6. Tchetnik says:

    Et tu as beaucoup d’études- de provenance différentes, hein, pas originaires des mêmes lobbies – qui montraient que son traitement, qui lui est d’ailleurs antérieur, remplit parfaitement son contrat, mon petit babouin en praline.
    Il faut savoir reconnaître ses erreurs, mon Sheldon. Même quand on est un mytho de première.

  7. Cela a toujours été un mystère pour moi de voir ces intellos-gauchistes, comme MCF68, défendre les hypercapitalistes de type Bigpharma. Et c’est courant de voir des syndicalistes se disant de gauche, manger dans la main des capitalistes qui les financent (faites la liste des annonceurs dans “l’humanite”). En réalité, ils ont tous le même but: éradiquer la civilisation chrétienne.

  8. Tchetnik says:

    Alors donne des références mon Sheldon. Ce sera révolutionnaire chez toi.

  9. Tchetnik says:

    On peut même dire que syndicats et actionnaires ne sont jamais que les deux facettes d’une même médaille. Le fait que les syndicats ne protestent jamais massivement lors de fermetures d’usines, de délocalisations ou de dumping salarial en dit long.

  10. Tchetnik says:

    Ben justement, fiston, tu as enfin avoué que tu ne parlais pas allemand.

    Ne retombe pas dans ta mythomanie.
    Sinon, sous-entendrais tu qu’il n’existerait aucun pays interdisant l’avortement, mon petit mythomane en frangipane?

  11. Ben si, mon petit dromadaire en sucre.

    Donc tu admets bien qu’il existe beaucoup de pays interdisant l’avortement et tu peux y ajouter des pays comme la Pologne où l’avortement reste interdit sur le fond, en étant compris et pardonné dans certaines circonstances, mon petit mythomane.

    Au fait, ces sources sur le “million d morts de l’Inquisition”, tu déclares forfait, tu admets ta défaite?

  12. Tu devrais t’interroger sur ceux qui sont à l’origine de cette “étude” et qui les a financés, ma poule. Tu découvrirais qu’ils sont de la même eau que ceux qui ont voulu faire prendre des vessies pour des lanternes avec la pseudo-“étude” bidon du Lancet, à laquelle tu as religieusement cru.

    Tu as bien d’autres études, antérieures pour certaines à l’épidémie actuelle, fiston. Je te laisse mariner encore un peu.