Il y a de ces coïncidences tout de même… Voici une nouvelle info du site Panamza à propos d’Ayoub El Khazzani :

Ayoub El Khazzani, terroriste présumé du Thalys, avait quitté l’Espagne en raison de son embauche par Alain Jochimek, directeur de Lycamobile France et « représentant » du Crif auprès de la haute fonction publique israélienne. Révélations.

« Un jour, il débarque dans mon magasin ivre de joie. Il venait de décrocher un contrat, disait-il, avec la compagnie mobile Lycamobile pour aller travailler en France. »

Tel fut le propos tenu – auprès de Libération – par Anouar, un résident espagnol, au sujet de l’homme accusé formellement aujourd’hui d’avoir tenté de commettre, le vendredi 21 août, un attentat terroriste dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris.

La scène rapportée par Anouar se serait déroulée au début de l’année 2014.

Quelques jours après, le 3 février exactement, le Marocain aujourd’hui en détention entama sa fonction de « promoteur » de Lycamobile en Seine-Saint-Denis. Deux mois plus tard, il sera licencié en raison d’un « problème de papiers » et disparaîtra momentanément, quelque part entrel’Allemagne, la Turquie et la Belgique.

Son ex-employeur, dénommé Alain Jochimek, s’est confié hier soir, au micro de France Info.

 

 

Jochimek ?

L’homme âgé de 63 ans n’est pas seulement le directeur général d’un opérateur de téléphonie mobile en pleine croissance (et entrepreneur dans le domaine du cellulaire jusqu’en Floride).

Il est également l’un des « représentants » du Conseil représentatif des institutions juives de France, actuellement présidé par l’islamophobe Roger Cukierman.

En septembre dernier, Jochimek fut ainsi convié à une rencontre singulière. Extrait d’un billet publié alors par le site du Crif :

« Le CRIF a reçu une trentaine de futurs hauts fonctionnaires israéliens. Cette délégation constitue la première promotion de Tzoarim, programme de haut niveau pour la formation des hauts fonctionnaires en France.

Le CRIF était représenté par Richard Prasquier, ancien Président du CRIF et président du Keren Hayessod, Yonathan Arfi, vice-président du CRIF, Marc Djebali, membre du Bureau Exécutif du Fonds Social Juif Unifié, et Alain Jochimek, vice-président délégué du Bnai Brith de France. »

Lire la suite de l’article sur panamza.com

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :