NAJAT VALLAUD

Tandis que le terrorisme islamique ouvre la voie au terrorisme laïcard pour ficeler les écoles hors contrat dont beaucoup échappent à la médiocratie publique, le fiasco de l’enseignement publique de la République, -surtout soucieux de laver les cerveaux plutôt que de les enrichir-, est de plus en plus criard, dans une ambiance immigrationiste…

Prédécesseur de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’Education «nationale», l’humaniste Vincent Peillon, promoteur en son temps de la théorie du Gender à l’école,  idéologue franc-maçon de l’espèce extrémiste, soucieux d’«arracher l’élève  à tous les déterminismes », et donc aux « déterminismes familiaux »,a pris logiquement sur RTL ce matin la défense de la catastrophique  réforme du collège. De son côté un communicant de  Manuel Valls a pondu en son nom  dans Libération une tribune du même métal pour en vanter les bienfaits, avec ce culot mensonger inaltérable qui caractérise le parti de l’étranger socialiste. Une volonté de nivellement par le bas qui est bien perçue et dénoncée par les Français. Quand on connait le peu de sympathie dont jouissent les syndicats dans l’opinion il est ainsi significatif que 60 % des Français,(et 72 % des sympathisants de droite !) , selon le dernier sondage réalisé parOdoxa, soutiennent la journée d’action et la grève des syndicats enseignants de mardi contre ladite réforme.  

Une chute de niveau que le ministère ne peut même plus cacher. Nouvelle matérialisation de cette dégradation, de plus en plus accélérée, selon une étude sur l’année 2014, émanant  de l’Education nationale,  portant sur  8000 collégiens de troisième , inscrits dans 323 collèges publics et privés sous contrat, un élève sur cinq est incapable de traiter des exercices de mathématiques de niveau CM2 ou de sixième. Quant au pourcentage des élèves dits de «très faible  ou de «faible niveau», il est  passé de 15% en 2008  à 19,5% l’année dernière….

Redisons-le ici, cette faillite dans la transmission des savoirs élémentaires n’est pas nouvelle. Elle est aussi de la pleine et entière responsabilité des gouvernements de «droite », il faut se souvenir  notamment des initiatives et des bilans calamiteux d’un Xavier Darcos ou d’un Luc Chatel sous la présidence Sarkozy. Une involution qui doit autant au refus, à la peur de remettre en cause les oukases de la gauche progressiste, du pédagogisme soixante-huitard, qu’à la poursuite de l’immigration qui entraîne une babélisation problématique des établissements.

Comme il était noté très justement sur le site des Quatre vérités hebdo, la suppression des options latin et grec voulue par Najat Vallaud-Belkacem est aussi une aberration du fait que «bien des enfants issus de l’immigration font du latin. C’est l’assurance pour eux de mieux comprendre le français, matière de base pour comprendre toutes les autres. Le latin est un moyen d’intégration pour ces enfants. A l’heure où on insiste tant sur l’intégration, supprimer le latin est une absurdité. Quant à l’allemand, notre ministre souhaite en réduire l’enseignement, parce qu’il ne profiterait qu’à une élite. Mais toute nation n’a-t-elle pas besoin d’une élite ?Pourquoi ne pas écouter les enfants prêts à travailler plus que les autres ? ». Certes mais laméritocratie est devenue un gros mot, et  a disparu du  langage de la gauche depuis des lustres. (Source)

L’Instruction/Éducation publique, depuis Jules Ferry en passant par Jack Lang, est la chasse-gardée favorite de la Franc-maçonnerie la plus sectaire, qui copine désormais assidument avec les lobbies LGBT. Le tout forme la laïcité que Vincent Peillon, ex-ministre de l’Education nationale, s’est plu à définir afin de dissiper toute ambiguité: « La laïcité est une religion« , déclare-t-il:

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :