« La grandeur de l’homme est grande

en ce qu’il se connait misérable ».

Pascal

▪ Qui connait La Salette, et ce qui concernait les prêtres, peut-il réellement s’étonner des récentes révélations de Mgr Vigano ? S’étonner que des cardinaux, particulièrement l’un d’entre eux mais aussi bien d’autres, et des évêques, des prêtres, des séminaristes, tous adultes avertis, partagèrent leur vice sur des décennies pour le propager, impunément ? On le disait depuis des lustres. Mais accuser comme aujourd’hui le pape de complicité, c’est du jamais vu. Les faits pourtant sont là : « Il » savait quelque chose, faisant comme s’il ne savait rien.

Qu’a dit Notre Dame en 1846 ? Que « les prêtres, ministres de mon Fils, les prêtres, par leur mauvaise vie, par leurs irrévérences et leur impiété à célébrer les saints mystères, par l’amour de l’argent, l’amour de l’honneur et des plaisirs, les prêtres sont devenus des cloaques d’impureté ». Et ces terribles prophéties, pour qu’elles fussent rapportées au Pape Pie IX : « Rome perdra la foi, la France sera perdue par son clergé… ». 

▪ Si la Vierge s’est déplacée pour supplier son peuple de se convertir, pas seulement les prêtres, coupables ou non, c’est bien parce que le mal était déjà grand. Aussi parce que, pour déplorable qu’il fût, les fidèles, enfants compris, pouvaient et devaient savoir. Parce que tous pouvaient, devaient prier, jeûner, faire pénitence, se convertir. Si le message reste actuel, les remèdes restent valables.

Sans exclure ni le sac ni la cendre, on retient du pape François qu’il fustige surtout la méthode de Mgr Vigano, sinon le fond, en le renvoyant au « Grand Accusateur » : il aurait fait du sale boulot, servant Satan, pas l’Eglise. Mais la Reine du Ciel, le 19 septembre 1846 ? Ce qu’elle a dit, elle ne l’a pas chuchoté. Si elle l’a dénoncé, comme elle le fit, ne serait-ce pas que, déjà, d’autres McCarrick étaient à l’œuvre ? Ignore-t-on ce que Pie IX a voulu publier de Nubius et le pacte des loges : « Corrompre la jeunesse  pour avoir un jour  un pape selon nos vues » ? Et comment la corrompre mieux qu’à la méthode McCarrick, dans l’infamie et le secret, les conduisant à la prêtrise, pour en faire des évêques, des cardinaux et qu’un jour « on » en glisse un sous la tiare ?

▪ Dans certaines factions libérales, on rassure. Pieuse, cette défense venue d’Allemagne, avec toute sa finesse : « il est mauvais de scandaliser les fidèles en dépréciant la grandeur du Sacerdoce par des révélations qui le flétrissent ». Certes, mais ces 300 prêtres corrupteurs aux US et leur millier de proies ? Ces « 3677 enfants », détraqués au pays de Luther, justement, par « 1670 hommes d’église », depuis 1946, méritent-ils le silence de plomb qui pèse, depuis quatre ans sur le chiffre astronomique de ces crimes ? Prudente, cette autre autorité officieuse : « nous n’avons pas compétence particulière pour juger des faits allégués… ces affaires qui éclaboussent aujourd’hui évêques et cardinaux… ». Seulement de l’écume, qui éclabousse, ou un tsunami qui déferle ? D’Italie, sur place, que dire sans offenser ?  « l’église n’a jamais été indemne de ces fautes sordides … il est douteux qu’on puisse jamais lier de manière évidente la montée du modernisme et leur multiplication … plus encore l’imputer aux hérésies du Concile… ». Ce qui est juste.

▪ Toutefois, esquive ou gêne, on semble tourner le dos à l’évidence et réfuter, mais  sans le dire franchement, cette affirmation essentielle du nonce que : en partie sous ses yeux, jusqu’à ce qu’il en prenne conscience, et du consentement de Rome, la sodomie sacerdotale a été peu à peu érigée, en « système  de conquête » des structures hiérarchiques de l’Eglise, pour en gravir les échelons, pas à pas, jusqu’au sommet.

Devrait se poser la question de la responsabilité des Congrégation, de leurs Préfets, tous choisis par le pape, et qui, à leur tour, détectent ces évêques et ces cardinaux, les imposent, les maintiennent aux plus hautes fonctions en dépit d’informations devant moins leur interdire l’accès à la consécration que leur ouvrir, à perpétuité, les prisons ecclésiastiques. Devrait se poser la question des séminaires : comment ont-ils pu devenir, pour trop d’entre eux, le terreau souillé de ces pépinières d’invertis ? Les réponses viendront, tôt ou tard, et les remèdes.

▪ Du vivant de Mgr Lefebvre, il y avait déjà des McCarrick. Certains de ses fidèles, qui vivent encore, l’ont entendu, en Afrique dans l’exercice de ses fonctions de Délégué Apostolique leur dire pourquoi il ne voulait pas dans son clergé d’un abbé Grouès. Il a aussi rapporté ces confidences allusives qu’il reçut un jour à Rome au sujet d’un certain abbé scandaleux de St Paul Hors-les-Murs, protégé de Paul VI. Ce même pape qui confia  aux cardinaux Whrigt, Tabera et Garrone le soin d’étouffer son « séminaire sauvage ». Parce qu’on n’y avait pas de prise ? Revenant du traquenard, n’avait-t-il pas confié sa tristesse à plus d’un : « Ils ont tous leur mignon » ?

Et l’on apprend aujourd’hui que le secrétaire de ce cardinal Wright était l’un d’eux. Ce cardinal Wuerl, un protégé de McCarrick hier et qui le protège à son tour. Le système fonctionne.

▪ La cloaca maxima était cet égout de Rome, gigantesque intestin de la Ville où se jetaient toutes ses sentines, sans qu’on les voie, sans qu’on les sente. C’est par nécessité qu’Auguste l’a recouvert. Pour éconduire au plus loin ce qui pouvait souiller Rome. La Vierge en pleurs a-t-elle manqué aux convenances en pointant du doigt, avec réalisme, l’état de souillures de prêtres, de trop de prêtres dans l’Eglise, en 1846, les assimilant à des « cloaques d’impureté » ?

 N’attendait-elle pas que l’Institution se prémunisse pour de bon de ces immondices et de leur contagion ? Saint Pie X, y pensait-il lorsqu’il condamnait, dans Pascendi, ce Modernisme, « égout collecteur de toutes les hérésies » ?  En latin, cloaca. Pas d’effet sans cause. Qui n’a pas la foi n’a pas les mœurs.

◊◊◊

De Pascal : « Il est dangereux de trop faire voir à l’homme combien il est égal aux bêtes, sans lui montrer sa grandeur. Il est encore dangereux de trop lui faire voir sa grandeur sans sa bassesse. Il est encore plus dangereux de lui laisser ignorer l’un et l’autre. Mais il lui est avantageux de lui représenter et l’un et l’autre ».

McCarrick, c’est la « preuve par 9 » que La Salette est à prendre au sérieux. « Oculos habent et non videbunt, aures habent et non audiunt » chante-t-on aux Vêpres.

Edmond RENÉ

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Cadoudal says:

    ” On doit distinguer”
    ” le fait d’être homosexuel, et le fait de faire partie d’un lobby, car les lobbies ne sont ”
    ” pas bons.

    ” Si une personne est homosexuelle, qui suis-je pour la juger?”
    ” Le problème n’est pas ”
    “d’avoir cette tendance, nous devons être frères.”

    ” Le problème est de faire des lobbies,”
    ” lobbies des affaires, lobbies politiques, lobbies des francs-maçons, c’est cela le problème ”
    “le plus grave.»

    Dingoglio , protecteur de McCarrick

    • Par hasard, entre 2005 et 2013, la désignation du cardinal Bergoglio n’a-t-elle pas été promue par un lobby de cardinaux et d’évêques (etc.) qui étaient excommuniés Latae sententiae car ils agissaient en contradiction avec Universi Domini gregis ?

  2. et dire….. et dire – mais ne le dira t’on jamais assez – ……..pourquoi la FSSPX s’approche de cette secte conciliaire aux œuvres dégoulinantes de faux et d’erreurs et d’impuretés????? ceux là mêmes qu’ils veulent convertir disent-ils – benoîtement et/ ou naïvement on se demanderait même par orgueil- à la vraie FOI????
    autant aller en Arabie Saoudite aussi
    le temps viendra certes ; mais pour l’heure protégeons nous…même si déjà le ver est dans le fruit malheureusement

  3. Gauthier says:

    Le bergoglianisme en action !

    Deux soeurs détournent de l’argent pour flamber à Las Vegas
    Etats-UnisPendant plus de 10 ans, deux religieuses ont détourné des fonds d’une école catholique pour jouer au casino à Las Vegas.

    https://www.tdg.ch/faits-divers/Deux-soeurs-detournent-de-l-argent-pour-flamber-a-Las-Vegas/story/25424834

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !