La France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne auront contribué à mettre en place en Syrie une véritable bombe à retardement. La « Coalition nationale syrienne » reconnue et soutenue par les occidentaux est confrontée à une évolution prévisible. Des dizaines de groupes djihadistes dominent désormais « la rébellion » contre le régime syrien. Ils représenteraient selon les experts bien plus de la moitié des combattants sur place. Ils sont maintenant suffisamment forts pour attaquer également l’Armée syrienne libre (ASL), leur ex-allié jugé trop modéré.

Bien armés et soutenus financièrement par des Etats du Golfe, ces milices djihadistes ont annoncé se regrouper au sein de « l’Armée de l’Islam » (parfois appelée « Armée de Mahomet ») et vouloir installer un « Emirat islamique dans le cadre d’un califat régional ».

S’ils devaient par malheur réussir leur projet, il faut s’attendre à ce que ces milices musulmanes propagent le conflit vers le Caucase, aux portes de la Russie !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :