MPI - 63 - 01 - 

MPI a récemment évoqué l’étrange photo d’un baiser entre lesbiennes, qui servait d’illustration à un billet sur Radio Vatican, en allemand.

Le titre sulfureux prétend que la morale sexuelle de l’Eglise catholique serait « in Bewegung » [en mouvement]. Cette locution est très intéressante et elle n’est pas neutre.

Voilà très précisément en quels termes Monseigneur Lefebvre avait réagi à Vatican 2 : « Les Catholiques qui sentent bien que des transformations radicales s’opèrent, ont du mal à résister à la propagande insistante, commune à toutes les révolutions. On leur dit : « Vous n’acceptez pas le changement, mais la vie est dans le changement. Vous faîtes du fixisme ; ce qui était bon il y a cinquante ans ne convient plus à la mentalité actuelle ni au genre de vie que nous menons. Vous vous accrochez à votre passé, vous n’êtes pas capable de changer vos habitudes. » (La Messe de toujours, p.256)

Voyez-vous bien le parallélisme total entre la formule « la vie est dans le changement », hier, et « la morale sexuelle est en mouvement », aujourd’hui. Conclusion pratique : c’est Vatican 3 qui est dans les cartons, deux générations après Vatican 2. Mais cette fois-ci, on ne pourra pas dire que les Catholiques seront pris au dépourvu, par surprise.

Il est important de noter que, contrairement à l’idée « sérieuse » qu’on peut avoir de l’Allemagne, ce pays depuis un siècle a toujours été en avance sur les sujets dits sociétaux : eugénisme, euthanazie, et vie sexuelle détraquée. On pourra utilement regarder la vidéo suivante, sur le rôle des homosexuels dans la montée du nazisme. L’Allemagne est depuis longtemps plus avancée sur le chemin de la putréfaction, du modernisme et du progressisme. Depuis les années 1900, Berlin était une nouvelle Sodome. A noter l’affirmation dans la vidéo que le nazisme était une libération sexuelle et spécialement homosexuelle. L’idée que fascisme rime avec répression sexuelle est un mythe répandu mais totalement faux.  Il ne faut donc pas s’étonner si les coups de butoir pour faire passer en force « la morale sexuelle est en mouvement » viennent de l’Allemagne, pré-nazie, nazie ou post-nazie.

Et il ne faudrait surtout pas croire que l’épisode nazi en Allemagne aurait changé quoi que ce soit à la volonté de démolir le Catholicisme. Ainsi, on pourra relire ce qu’écrit Gédéon Goldman dans  son livre « Un Franciscain chez les SS » : « Une grosse légume en uniforme SS venue de Berlin nous expliqua les objectifs de la guerre. En résumé, l’Allemagne devait être libérée des Juifs, des communistes et en tout premier des Chrétiens. De ces trois ennemis, l’Eglise représentait le plus dangereux. » (p.47) La calomnie que les nazis, donc socialistes et anti-chrétiens, et les Catholiques aient pu être alliés pendant la seconde guerre mondiale, complaisamment propagée par les médias, est absurde.

Or, ici encore, que nous dit Monseigneur Lefebvre sur l’origine de Vatican 2 et du novus ordo missae : « La réforme liturgique a été opérée, on le sait, par un père bien connu : le père Bugnini, qui avait préparé cela bien longtemps à l’avance. Déjà en 1955, il faisait traduire les textes protestants par Mgr Pintorello, aumônier général des armées italiennes, qui avait passé beaucoup de temps en Allemagne pendant l’Occupation, car lui ne connaissait pas l’allemand. C’est Mgr Pintorello qui m’a dit à moi-même qu’il avait traduit les livres liturgiques protestants pour le père Bugnini, qui, à ce moment-là, n’était qu’un petit membre d’une commission liturgique. » (La Messe de toujours, p.321)

Pourquoi l’Allemagne joue-t-elle un tel rôle dans la destruction du Catholicisme, me direz-vous ? Pour une raison bien simple, c’est fondamentalement une société païenne, hostile aux valeurs chrétiennes. La « morale sexuelle de l’Eglise est en mouvement », certes, mais en mouvement vers le paganisme, et ses manifestations diverses : débauche, euthanazie, avortement, eugénisme, etc.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :