Ce livre de Pierre-Alban Delannoy est le récit d’un cheminement spirituel. Il commence dans la foi héritée de ses parents et bifurque par une révolte qui, au seuil de ses 20 ans, en 1968, le conduit à la quitter et à s’engager dans un mouvement d’extrême gauche hyper-violent, la Gauche prolétarienne (GP). Et puis, le voici aujourd’hui installé à Clairvaux, dans un des lieux sources des Cisterciens, à vivre selon la Règle de saint Benoît.

La première partie de ce livre se confond donc avec le parcours de la Gauche prolétarienne, ses coups de force, la violence de ses mots, la brutalité de ses actes, l’action clandestine, les attentats qu’elle a commis, jusqu’à sa dissolution auto-décidée. Il faut encore préciser que le chef de la Gauche prolétarienne, Benny Lévy, est ensuite devenu rabbin !

Pierre-Alban Delannoy tente de tracer les grandes lignes de son parcours existentiel qui va de la foi reçue à la foi assumée, passant par le combat politique extrême et les ténèbres de la violence pour se terminer dans l’ombre d’un retrait à Clairvaux et la lumineuse expérience de la pauvreté cistercienne. La vision théologique de l’auteur laisse pour le moins à désirer, séduite par la confusion moderniste. Mais ce récit vient néanmoins faire écho à une réalité que connaissent aujourd’hui beaucoup de prêtres parmi les plus traditionalistes : l’arrivée d’adultes qui, dix ans auparavant, souvent formatés par l’éducation nationale laïque et gauchiste, n’auraient pas imaginé mettre un pied dans une église, et ont maintenant soif de la Vérité dont ils furent trop longtemps privés.

De Mao à Jésus, Pierre-Alban Delannoy, éditions Salvator, 192 pages, 17,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. le benny levy devenu rabin ,,ca ne m emeut pas plus que le con bandit ,,,rabins imams ca appele toujours a veauter pour les satanistes ;combien de rabins aujourdui qui trainent les gj dans la boue ,,,desole ,,rabin pour moi c est pas un titre de probite mais d arriviste et de prostitue au systeme sataniste

  2. Cadoudal says:

    c’est aussi le cas de Stéphane COURTOIS

    qui fut militant MAO à Nanterre en 1968

    puis rédacteur du “livre noir du communisme”

    le chemin de Damas n’est pas coupé .