Migrants à l’Est, migrants au sud, migrants au nord, la crise migratoire est partout et la Grande-Bretagne n’en veut pas et fait pression sur la France.

Ainsi le groupe français Decathlon ne vendra plus les canoës dans ses magasins de Calais et de Grande-Synthe, dans le nord du pays, pour empêcher les migrants de les utiliser pour traverser la Manche : les petits bateaux pourront toujours être achetés en ligne et dans d’autres magasins du pays de la multinationale du sport. Le Guardian britannique rapporte le fait. L’achat de canoës ne sera plus possible « dans les magasins Decathlon de Calais et de Grande-Synthe, près de Dunkerque, compte tenu du contexte actuel », a précisé le groupe. « Ces articles n’étaient pas utilisés pour leur finalité sportive d’origine », mais « pourraient être utilisés pour traverser la Manche » et dans ces cas « la vie des personnes serait en danger ».

Rien que mardi dernier 16 novembre, des centaines de migrants ont traversé la Manche, dont une soixantaine qui sont arrivés dans l’après-midi sur la plage de Dungeness, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Folkestone. Le 12 novembre, trois migrants ont été retrouvés portés disparus après avoir tenté la traversée en canoë, tandis que la veille deux autres canoës ont été retrouvés à la dérive au large de Calais et deux migrants ont été secourus en mer. Selon le ministère de l’Intérieur britannique, un record de 1 185 personnes a débarqué dans le sud de l’Angleterre à bord de petits bateaux le 11 novembre, contre 853 lors du précédent record établi au début du mois.

Francesca de Villasmundo 

   

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :