Remarquable homélie de l’abbé Billecocq. Rendant hommage au pape Saint Pie V qui a tant souligné l’importance des sacrements, l’abbé Billecocq fustige ces évêques actuels qui n’osent plus élever la voix contre les gouvernements et ne luttent plus pour Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Ces évêques devenus de perfides videurs de bénitiers et qui ont fermé les piscines de Lourdes sont des assassins de la vie spirituelle, dénonce l’abbé.

Il nous faut des pasteurs tout entièrement dévoués à Dieu et non soumis au gouvernement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 commentaires

  1. CENDRES says:

    “Ces évêques devenus de perfides videurs de bénitiers et qui ont fermé les piscines de Lourdes sont des assassins de la vie spirituelle. Il nous faut des pasteurs tout entièrement dévoués à Dieu et non soumis au gouvernement.”.

    Souhaitons que pour le pèlerinage du Christ-Roi à Lourdes qui marque cette année le 50 ème anniversaire de la FSSPX, il n’y ait pas de “mauvaises surprises” de la part de l’évêque du lieu, Mgr Brouwet !

  2. Gaby says:

    Qu’est ce qu’ ils attendent les évêques de la Frat pour faire quelque choses ?Tout le monde s’est couché et à joué le rôle du gouvernement que je sache,même dans le communiqué de l’abbé de Jorna ……
    Mgr Vigano à fait bien plus que la majorité des clercs de la Fraternité SPX.
    C’est beau les discours mais, sans les actes…..

  3. Cadoudal says:

    je n’ai jamais vu les évêques déployer de l’ énergie, sinon pour lutter contre la messe bimillénaire et les prêtres qui y étaient attachés.

    à croire que c’ était le critère de recrutement pour les papes conciliaires.

  4. c’est ce que je dis depuis 2 mois…ça cause, mais ça ne fait rien ! Remarquez au début, c’était silence total.

    Si les évêques de la FSSPX ordonnaient à tous ces prêtres qui se sont BARRéS, appelons les choses par leur nom, en laissant les fidèles sans sacrements et même sans aucune nouvelle (ici en Auvergne, on n’a même pas idée s’ils sont encore VIVANTS, ces prêtres !), de retourner dare dare à leur devoir, qui est d’administrer les sacrements, ça réglerait les choses.

    Les 135 euros d’amende, on les paiera, nous les fidèles, s’ils en sont là !

  5. carennac says:

    la premiere des choses serait dejà de considerer le reel tel qu’il est: la secte conciliaire N’EST PAS l’Eglise Catholique: Monseigneur Lefebvre les appellait dejà en 1976.. une eglise “batarde”, une “messe batarde”, des Sacrements batards”! de plius, depuis les pseudos-nouveaux rituels et “pontificalis romani” de juin 1968, Tous les ordres et les sacres sont nuls: ces “eveques” conciliaires ne sont pas plus “eveques” que vous et moi, et – de toutes facons, ils adherent aux heresies de vatican II.. pas etonnant qu’il se plient – tout comme ceux de la fsspx, aux diktats d e l a ripoublique!

  6. yoyob says:

    Vous avez raison monsieur l’Abbé, tous les évêques même ceux de la Tradition se sont tus. les prêtres ont majoritairement suivi.
    Et les fidèles? Ont ils lutté?
    Non, eux aussi, comme des braves montons sont restés chez eux.
    Que chacun s’observe et admette ne pas avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour manifester son attachement aux sacrements et cela dure encore.

    Combien, dimanche prochain, auront le courage d’aller à la messe? Qui prendra le risque d’une amende, pas de perdre la vie comme les premier chrétiens, pour aller faire son devoir de catholique?
    On a les prêtres et les évêques que l’on mérite.

    Il y a quelques années, le RP Marziac venu à saint Nicolas prêcher les exercices de saint Ignace a fait cette déclaration en chaire ” Si vous étiez de vrai catholiques: il y aurait dix saint Nicolas du Chardonnet à Paris”.
    Aujourd’hui même cette église est vide…

    Luc 13:25-27
    “Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, et que vous, étant dehors, vous commencerez à frapper à la porte, en disant: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous! il vous répondra: Je ne sais d’où vous êtes.…”

  7. Cadoudal says:

    je ne pense pas que ce soit de l’ héroïsme que de braver un règlement dicté par des considérations sanitaires.

    un chrétien se gouverne lui même à la lumière de la foi et aussi de la raison.

  8. On se rappelle des sinistres évêques Marty, Etchegaray, Decourtray, Lustiger , Vilnet qui restèrent silencieux sur l’avortement mais qui retrouvaient leur voix pour hurler leur haine contre la Tradition. Les évêques actuels ne valent pas plus cher.
    Ces évêques reçurent sur terre les louanges des apostats Paul VI et Jean-Paul Ii pour leur travail de propagation de l’hérésie et de l’apostasie.
    Mais ces évêques avaient oublié une chose: il ne sert à rien à l’homme de gagner l’univers s’il vient à perdre son âme (marc 8-36).
    ces évêques hérétiques ont maintenant l’éternité qu’ils méritent.

  9. Tinatine says:

    Nous ne sommes pas restés chez nous comme de “braves mouton ” . la situation est la suivante :
    -la chapelle que je fréquente a été visitée par les gendarmes dès le premier dimanche du confinement et les fidèles évacués .Par chance , le prêtre a pu célébrer seul . Nous ne sommes pas en mesure de nous opposer à la maréchaussée ; les enfants , personnes âgées , femmes enceintes , mères de famille pourvues de nourrissons et invalides sont bien obligés d’ obtempérer .Nous n’ avons ni grenades ni fusil d’ assaut pour nous opposer .

    -Dans mon département du Nord Est peu peuplé , les contrôles sont faciles : en cas de non respect des règles , non seulement , il faut payer l’ amende forfaitaire mais le véhicule familial est contraint de rebrousser chemin et de refaire en sens inverse les 50 Km qui le séparent du domicile familial .Tout le monde n’ habite pas en ville avec une chapelle située à quelques pâtés de maison . Difficile de prétexter un motif professionnel un dimanche matin , la voiture familiale comblée d’ enfants qui ne respectent pas le confinement faute de place .

    Merci aux donneurs de leçons de proposer une solution concrète .
    Merci aux prêtres qui se sont déplacés pour visiter les familles et donner les sacrements.

  10. Marilys says:

    @Tinatine,
    Votre “histoire” me rappelle étrangement la notre ! Paradoxalement, nous avons fait comme les musulmans, ne rien écouter, donc, à défaut de tuer des moutons, nous, nous sommes sortis du troupeau… mais avec l’autorisation (plus ou moins nette) pour ne pas payer une amende, forcément !!!

    Certains voisins ont tiqué de nous voir continuer de vivre normalement…
    Les pauvres, quand ils vont finir par comprendre le traquenard…
    Du coup, dans le lotissement, certains veulent faire un pot de l’amitié pour “fêter” ce satané confinement…
    Ils le feront sans nous, c’est clair !!!
    Voilà comment, aussi, faire que les Français se divisent…

    Notre chapelle se trouve à 70 km et nous n’étions pas les seuls à faire autant de chemin et à braver la maréchaussée pour assister à une messe…

  11. yoyob says:

    Je comprend les difficultés qui sont les vôtres et il est évident qu’il ne faut pas aller à la messe sans prendre de précautions.
    Je vis en rase campagne dans un des départements les moins peuplé de France, et n’ai pas de chapelle à trois minutes à pied.
    Les gendarmes aussi sont venus le premier dimanche et alors??? ils ne sont pas revenus par la suite et les fidèles ont été prudents.
    La solution concrète c’est de passer outre, prendre les petits chemins et se monter un plan pour justifier sa sortie. encourager les prêtres pour qu’ils disent cinq messes le dimanche pour que tout le monde puisse venir sans dépasser le quota de 20 personnes et ne pas tous se garer devant la chapelle.

    La question n’est pas de s’opposer avec violence aux gendarmes ce serait stupide, mais d’accepter le risque comme un acte de foi en demandant le secours du Ciel.
    A chaque fois que j’ai pris ma voiture avec ma femme et mes 4 enfants je ne savais pas si j’arriverais à destination sans contrôle, j’ai juste accepter le risque de payer une amende.
    Être contrôler et ne pas arriver à la chapelle et alors???
    Le Bon Dieu voit votre bonne volonté c’est lui qui décide si il y aura contrôle ou pas et même si vous prenez une amende et ne pouvez pas aller à la messe, le Bon Dieu verra votre sacrifice et vous bénira spécialement.
    Je ne donne pas de leçon car je ne suis pas meilleur que vous, c’est pourquoi j’encourage tout le monde à le faire, pour le Bon Dieu, pour l’Église et pour notre pauvre pays qui se meurt sous les coups de la franc-maçonnerie depuis plus de deux siècles.
    “Les hommes combattent mais c’est Dieu qui donne la victoire”
    Il faut se battre pour mériter un tant soit peu la miséricorde de Dieu.
    Je prie pour vous.