I-Moyenne-21207-la-fin-de-l-espece-humaine_dickesC’est une étonnante découverte qui vient d’être publiée par la revue médicale Scientific Reports du 20 novembre dernier. Des scientifiques de l’Université de Kyoto ont localisé une zone cérébrale impliquée dans le « ressenti du bonheur ». Le concept lui-même est difficile à cerner. Pour ce faire, les neurologues et psychologues ont déterminé un ensemble de critères afférents aux personnes participant à l’expérimentation. Ont été retenus notamment l’intensité des émotions positives ou négatives (composante émotionnelle) et le niveau de satisfaction liée à sa propre existence (composante cognitive). Le tout étant quantifié par l’IRM dite fonctionnelle.  

Les chercheurs ont découvert que les personnes répondant positivement aux critères prédéfinis, avaient une quantité supérieure de matière grise dans une région spécifique du lobe pariétal. C’est en quelque sorte la « bosse du bonheur » ; de même qu’ont été repérés celles de la musique et de la tendance spontanée de l’homme à croire en Dieu  (mais pas encore celle des maths).

Sachant où se fabrique la notion de  bonheur, comme celle de la foi en Dieu, il est possible d’agir par plusieurs techniques pour modifier l’esprit et les pensées, les convictions des hommes. Ce sont les « sciences cognitives » qui, sans que nous le sachions, contribuent à aliéner progressivement les personnalités des humains pour les rendre dépendants de machines aux mains d’autres hommes.

Notre collaborateur le Dr Jean-Pierre Dickès étudie depuis des années les différentes évolutions de la science tant en bionique qu’en biologie, et en génétique. Il a déjà écrit deux ouvrages sur ces questions (L’Homme Artificiel et L’Ultime Transgression). Il est persuadé avec Stephen Hawkins –le plus grand scientifique de notre époque – que «le développement d’une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine », d’où le titre inquiétant de son dernier ouvrage intitulé : « La fin de l’Espèce humaine ». Il y dénonce notamment le courant transhumaniste dont la volonté délibérée est d’arriver à ce qui est appelé L’Homme Augmenté  par le transfert de l’esprit humain vers les robots ou inversement l’implantation de microprocesseurs dans le cerveau de l’homme transformant ce dernier en machine.

 « La Fin de l’Espèce Humaine », par Jean-Pierre Dickès Ed. DPF-  BP 70001 – 86190 Chiré en Montreuil– Tel 05 49 51 83 04 –  contact@chire.fr

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :