Avant un demande d’avortement,

une femme devra écouter le cœur du fœtus

Le gouvernement hongrois veut obliger les médecins à faire écouter aux femmes souhaitant avorter le cœur du fœtus, rapporte « Courrier international ».

Les femmes hongroises souhaitant avorter seront obligées d’« écouter les battements de cœur du fœtus » avant de pouvoir accéder à la procédure, selon un nouveau décret publié par le gouvernement du Premier ministre, Viktor Orban.

La nouvelle réglementation doit entrer en vigueur jeudi 15 septembre, fête de Notre-Dame des Sept Douleurs.

« Près des deux tiers des Hongrois associent le début de la vie d’un enfant au premier battement de cœur », a déclaré le ministère de l’Intérieur, lundi.

La législation hongroise sur l’avortement n’a pas été modifiée depuis 1992. Selon la législation actuelle, les interruptions de grossesse peuvent être pratiquées au cours des 12 premières semaines de la grossesse pour des raisons médicales. La nouvelle législation est une extension des politiques antiavortement du gouvernement, visant à stimuler la natalité.

Les avortements légaux sont ainsi devenus de plus en plus difficiles, car les séances de consultations obligatoires deviennent beaucoup plus compliquées à programmer.

Et, comme par hasard, le même jour, jeudi 15 septembre, par 433 voix pour (123 voix contre, 28 abstentions), le Parlement européen a décidé que « la Hongrie n’est plus une démocratie ».

Dont acte…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :