Pour étudier les mœurs du lion, de la girafe ou – mode du gender oblige – du castor lapon, l’observer dans son milieu naturel est quand même plus pertinent que de l’étudier dans un zoo. C’est pour cela que, pour étudier l’extrémiste de gauche, il faut aller là où il est in vivo, là où il se lâche, là où il ne se croit pas observé, là où il dit vraiment ce qu’il pense…

Pour étudier les grands fauves, il faut aller aux points d’eau, là où ils se désaltèrent dans l’ombre propice (faute de point d’eau et d’ombre, on peut toujours tenter le coup sous l’ampoule grillée du 5e étage, là où il y a la flaque d’eau de la fuite du plafond, mais ça marche moins bien…). C’est pour cela que pour étudier ces bêtes fauves que sont les gauchistes, il faut aller les observer dans le milieu naturel : commentaires de Marianne et de Rue89, et bien sur le forum politique des CdF (489.000 visiteurs).

Le petit exemple ci-dessous montre les méthodes de l’extrême gauche pour répandre la haine : fausses informations, inversions accusatoire, martèlement de clichés, ou plus exactement – car les clichés sont basés sur une vérité – de  ragots colportés sans cesse, assénés jusqu’à ce que la cible pense qu’il s’agit d’une vérité. Post de kwhezi, daté du 19 octobre 2017, paru sur le forum des Cahiers du Football :

« Le puritanisme, pour moi, c’est plus la tendance à sacraliser la vie d’un foetus sauf s’il est noir et met le pied sur votre propriété privé (#GeorgesZimmerman), l’étiquette traditionnelle du dating américain (fuck on the 3rd date), le “We trust in God, not in the government” du président Trump ou encore le débat débile pour savoir si un patissier avait le droit de refuser de faire un gateau pour un mariage gay parce que ça heurte ses convictions religieuses (apparemment, les chretiens se réfèrent rarement à l’ancien testament sauf en ce qui concerne Lévitique 20:12-22 qui détaille avec qui le très haut nous autorise à niquer – dans le cadre du mariage, ça va de soit) ».

Outre la petite fiente blasphématoire de la part de gens se croyant rebelles mais qui vouent au bûcher médiatique ceux qui s’attaquent à la vraie religion dominante, notons la petite attaque venimeuse et fausse, couplée d’une accusation inversée et triplée d’un mensonge :

  • Jamais les antiavortements ne discriminent la couleur du fœtus qu’ils défendent, cela leur est d’ailleurs assez reproché par les néo-païens… Mais, si on plonge dans le Planning Familial, si chérie à l’extrême gauche… « The Negro Project » n’a-t-il pas été écrit par sa fondatrice Margaret Higgins Singer ? Cette anarchiste Irlandaise, venue d’un milieu catholique mais mariée deux fois à des Israélites, ne voulait-elle pas s’attaquer à la natalité galopante des noirs, ce qui lui valut d’être invitée par la branche féminine du KKK et d’inviter le théoricien du racisme hitlérien (cependant, ses livres furent brûlés en Allemagne nazie et elle offrit une fortune en 1940 pour combattre l’antisémitisme (mais non le racisme) nazi) ?
  • Ensuite, l’allusion à l’HISPANIQUE (et non blanc) George Michael Zimmerman, qui ne peut pas être puritain pour la bonne raison qu’il est catholique de baptême et né d’un couple où le protestantisme est absent : sa mère Gladys Mesa est une latina catholique et son père Robert Zimmerman est juif.
  • Pour le pâtissier, notons que notre « connaisseur » oublie l’affaire du Bedlam Café de Seattle, bar où des chrétiens ont été refusés le patron inverti, ce dernier les insultant et les menaçant, pensant que son statut de gaystapiste lui donnait tous les droits.
  • Et puisqu’on parle de pâtisserie, la cerise sur le gâteau, l’affaire des chrétiens qui ne se réfèrent pas à l’Ancien Testament… Ben non, bouffon, les puritains protestants sont justement scotchés sur l’Ancien Testament, à tel point que les moins œcuméniques des catholiques les surnomment « les Juifs synthétiques ». Le puritanisme protestant américain, c’est justement le revival intégral de l’Ancien Testament, avec les Amérindiens dans le rôle des Cananéens…

Pas mal pour des gens qui qualifient ainsi les catholiques (lors du débat sur le terrorisme et Civitas, juste avant les délires d’Easy Sider sur les membres de Civitas qui se vantent auprès de lui de casser du pédé – il n’a jamais dû en voir un de sa vie –  et l’apologie du négationniste du génocide vendéen Jean- Clément Martin. Y’a pas de mystère…) : «les plus jeunes, qui défilaient dans la rue en répétant les argumentaires parentaux sans y comprendre goutte ». Ca mefait toujours rire ces paroles de la part de gens partisans d’une idéologie visant à embrigader les gamins dès nul âge…

Certains pourraient accuser la droite nationale et catholique d’avoir elle aussi recours aux clichés. C’est possible. C’est même surement probable. Mais il y aura toujours une différence entre eux et nous. Nous n’avons jamais prétendu être tolérants (il est d’ailleurs paradoxal que dans les faits, les « intégristes » soient souvent bien plus ouverts d’esprits et tolérants que les psychorigides se croyant dans le camp du bien et du progrès…)

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Les vaccins en question

Le livre choc de la biologiste Pamela Acker et préfacé par l’ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste des ARN messagers Alexandra Henrion-CAUDE.

Ce livre a été un énorme succès outre Atlantique. Aidez-nous à la diffuser !!!

%d blogueurs aiment cette page :