Des parents arméniens et hispaniques mobilisés contre la propagande LGBT à l'école
Des parents arméniens et hispaniques mobilisés contre la propagande LGBT à l’école

Des Arméniens et des Hispaniques se sont affrontés avec des militants d’extrême gauche devant une réunion du conseil scolaire de Californie cette semaine au milieu d’un conflit sur l’idéologie LGBT dans la salle de classe. La diversité raciale représentée par les opposants à l’agenda LGBT bouleverse la gauche.

Dans des images qui ont grandement circulé sur les réseaux sociaux, un grand groupe de personnes – principalement des hommes d’origine arménienne et hispanique – s’est battu mardi devant le bâtiment administratif du district scolaire unifié de Glendale.

Les affrontements se sont produits en dehors d’une réunion du conseil scolaire au cours de laquelle les parents se sont opposés aux politiques pro-LGBT adoptées par le conseil scolaire, a rapporté The Daily Signal.

Le groupe local de défense des droits parentaux Glendale Unified School District Parents’ Voices (GUSD Parents’ Voices), qui est en grande partie composé de parents arméniens et hispaniques, a exprimé une forte opposition aux politiques du district.

Sur sa page Instagram, le groupe a publié une photo d’une exposition installée dans l’une des écoles du district utilisant Black Lives Matter, “Pride” et des symboles fétichistes pour construire une croix chrétienne. Un autre message montrait la couverture du livre pour enfants pro-LGBT “I Am Jazz”, qui, selon un utilisateur, était proposé aux enfants du district. Des représentants des familles arméniennes et hispaniques ont fait valoir dans des commentaires aux journalistes que les enfants ne devraient pas être exposés à des contenus sexualisés à un jeune âge.

Au cours de la réunion de mardi, les parents ont fait part de leurs inquiétudes concernant les politiques liées aux LGBT du district scolaire, notamment l’autorisation d’utiliser les vestiaires et les toilettes en fonction de «l’identité de genre» plutôt que du sexe biologique.

Les opposants aux parents conservateurs, dont un individu que The Daily Signal a décrit comme “un homme en jupe, des bottes à talons hauts et une veste en cuir pour femme” et qui a déclaré qu’il avait trois filles qui fréquentaient l’école du district, ont fait valoir que les enfants devraient apprendre les modes de vie LGBT.

Un peu plus de 40 minutes après le début de la réunion du 3 juin, le président du conseil scolaire, Nayiri Nahabedian, a mis fin à la séance de commentaires publics alors que la police luttait pour contrôler une foule de plus en plus houleuse à l’extérieur.

On ne sait pas comment la bagarre a éclaté pour la première fois. Quoi qu’il en soit, un grand nombre de personnes ont finalement été impliquées dans l’altercation, ce qui a conduit la police à intervenir physiquement pour la briser et arrêter certains des participants. Des séquences vidéo montrent des hommes portant des t-shirts portant la mention «Leave Our Kids Alone» échangeant des coups avec des gauchistes masqués.

Le journaliste Andy Ngo a souligné sur Twitter que la section sud de la Californie du groupe militant radical d’extrême gauche Antifa avait précédemment appelé ses partisans à “assister à la réunion du conseil scolaire de Glendale le mardi 6 juin pour s’opposer aux groupes haineux anti-LGBTQIA+ qui tentent de faire taire les voix LGBTQIA+ dans le district scolaire unifié de Glendale.

Dans une publication Instagram plusieurs jours avant la réunion du conseil scolaire de mardi, le groupe local Antifa avait déclaré que “le même groupe de NoHo [North Hollywood] prévoit une attaque”, ajoutant “nous avons besoin de tout le monde là-bas” !

SoCal Antifa a également récemment annoncé une contre-manifestation contre un rassemblement pro-vie à Santa Monica et a appelé les membres à se battre contre les opposants à un événement de fierté « familiale » à Burbank.

Le compte Twitter du groupe a été suspendu mardi.

Pendant ce temps, la manifestation et l’altercation sont survenues après que les parents ont commencé à retirer leurs enfants de l’école après que le conseil scolaire de Glendale ait décidé de promouvoir le contenu pro-LGBT dans les salles de classe pendant le «mois de la fierté» (juin), a noté The Daily Signal.

Certaines des écoles élémentaires du district ont vu seulement 40% de leurs élèves venir en classe le 2 juin suite à l’indignation des parents.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup