Une quarantaine de chrétiens irakiens sont arrivés sur le sol français. Voici leur témoignage rapporté par le Point :

“Bien avant leur arrivée, j’avais reçu trois menaces directes, sur mon téléphone portable”, dit à une journaliste de l’AFP René, la cinquantaine, qui n’accepte de révéler que son prénom. “Il y a huit ans, j’avais déjà dû quitter Mossoul, où nous les chrétiens n’étions plus en sécurité, pour me réfugier à Qaraqosh”, la plus grande ville chrétienne d’Irak, dans le nord, raconte l’homme dans un bon français.

“Quand ils sont arrivés aux portes de la ville, nous sommes partis pour Erbil, où nous avons été accueillis par le gouvernement kurde, qu’il en soit remercié”, dit-il. “Les djihadistes violent les femmes, les filles, kidnappent les gens, c’est très dur. On a des amis, des musulmans, qui sont très gentils, mais eux, on ne sait pas pourquoi ils font ça. Parce qu’on est chrétiens, c’est tout. Il y a beaucoup de chrétiens qui veulent venir en France ou en Europe, parce que c’est impossible de vivre avec les gens qui nous haïssent. Nous sommes humiliés, persécutés, on ne peut plus vivre comme ça”, déclare René.

“On va recommencer à zéro, c’est dur, mais ce sera mieux pour nous que de vivre toujours sous la menace, dans l’insécurité, toujours, à Qaraqosh, à Mossoul, en Irak.” Rajhad, professeur d’anglais de 31 ans, refuse elle aussi de donner son nom de famille. Comme René, elle a fui en panique l’avance vers Qaraqosh, laissant derrière elle ses diplômes, ses souvenirs, toute sa vie. “Déjà en 2005, à l’université de Mossoul, ils m’avaient menacée et obligée à porter le voile, parce que c’était le ramadan. Je l’ai porté pendant deux semaines, si je ne l’avais pas fait, ils m’auraient tuée.”

“Ils sont effrayants, ils veulent nous forcer à nous convertir, nous transformer en musulmans”, dit-elle. “Parce que nous sommes chrétiens, ils veulent nous tuer. Si nous étions restés, nous avions le choix entre nous convertir ou leur payer un impôt, tous les mois. Nous avons tout quitté en quelques heures, c’était horrible. La France est notre dernière chance, nous n’avons plus rien, plus de maison, plus de travail, nous avons tout perdu. J’étais professeur, d’anglais, désormais je ne suis plus rien.”

Ces chrétiens connaissent l’Islam, eux. Leur témoignage est une mise en garde sévère.

Xavier Celtillos

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :