Le député d’extrême gauche Bastien Lachaud (France Insoumise) est à la pointe d’une nouvelle bataille contre le catholicisme en France. Plus précisément, ce député laïciste mène une bataille visant à supprimer toute trace de catholicisme au sein des traditions militaires. Cette nouvelle charge anticatholique fait suite aux travaux de la Commission Défense de l’Assemblée nationale.

L’examen du « rapport d’information sur l’évaluation des dispositions de lutte contre les discriminations au sein des forces armées » fut en effet pour deux députés l’occasion de dénoncer le caractère religieux catholique de certaines fêtes ancrées dans la tradition militaire. Et quoi d’étonnant puisque la foi catholique était la foi de nos ancêtres jusqu’à ce que la Révolution française vienne tout subvertir.

« Nous croyons utile de veiller à un strict respect de la neutralité. La laïcité et la neutralité prémunissent de tout mélange des genres préjudiciable à la cohésion du groupe » a donc déclaré Bastien Lachaud (France Insoumise), l’un des deux rapporteurs de cette commission.

Et d’illustrer son propos :

« Les moyens généraux sont en effet trop souvent utilisés pour envoyer des invitations à des cérémonies catholiques. Il n’est pas rare que le courriel d’invitation à la messe en l’honneur du saint patron soit envoyé depuis la boite mail de l’unité ou depuis celle du commandant »

Rappelons que Jean-Luc Mélenchon, patron du parti d’extrême gauche La France Insoumise, est un franc-maçon notoire.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :