synode

C’est ce lundi de Pentecôte que des évêques français, suisses et allemands, tous connus pour être des “progressistes”, se réuniront en secret pour se concerter en vue du Synode consacré à la Famille et établir leur stratégie pour obtenir la subversion de la doctrine catholique  à propos des divorcés remariés et des homosexuels. 

Cette réunion à huis clos se déroulera ce lundi 25 mai, à Rome, dans les locaux de l’université jésuite de la Grégorienne. Une cinquantaine de participants sont attendus. Parmi eux, le cardinal Walter Kasper, qui fait partie du conseil rapproché du Pape François, ainsi que le cardinal Reinhard Marx, président de la conférence des évêques allemands, qui prononcera le mot de conclusion de cette journée.

Malgré le caractère secret de cette réunion, des fuites ont permis d’en savoir un peu plus sur les noms des participants. Les noms de “théologiens réformateurs” sont cités : le jésuite français Alain Thomasset (qui prône explicitement le conflit avec le magistère), l’allemande Eva-Maria Faber (qui réclame de mettre fin à la notion d’indissolubilité du mariage), l’allemand Eberhard Shockenhoff (qui milite pour que l’Eglise soutienne les homosexuels) viendront “éclairer” les prélats invités.

Le programme est clair : une journée d’études centrée sur l’accueil des divorcés remariés et des personnes homosexuelles dans l’Église.

Depuis que le secret de cette réunion a été percé, plusieurs évêques s’offusquent de ces manœuvres occultes.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :