Des extrémistes de l’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) ont interrompu le cours de droit des associations donné par Maître Elie Hatem à l’université de Bobigny.

Erigée en police de la pensée, l’UEJF reproche à Elie Hatem ses sympathies pour Charles Maurras, ainsi que ses relations avec l’Action française, Jean-Marie Le Pen, Alain Soral et Civitas.

L’énergumène de l’UEJF qui n’est capable de parler que par mégaphone va jusqu’à reprocher à Elie Hatem d’avoir déclaré qu’il voulait une France chrétienne et catholique…

Le terrorisme intellectuel pratiqué par l’UEJF s’étend maintenant jusqu’à réclamer aux autorités académiques de l’université de Bobigny de ne plus permettre qu’Elie Hatem puisse y enseigner.

Parmi les étudiants d’Elie Hatem, c’est la consternation. Ses étudiants, souvent issus du multiculturalisme, apprécient pourtant beaucoup les cours d’Elie Hatem et ne comprennent pas de quel droit l’UEJF tente d’imposer ses volontés.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires