A Banjul (Gambie), Karamo Keita et quelques autres jeunes hommes ont créé  association, “Les Jeunes contre la migration illégale” afin de dissuader les Africains de tenter un long voyage illégal vers l’Europe.

Tous savent de quoi ils parlent, car ils ont par le passé essayé de venir en Europe, ont échoué et sont revenus dans leur pays natal.

Leur périple leur a laissé un goût amer et ils ne souhaitent à aucun autre Africain de vivre ce qu’ils ont subi.

Ils décrivent la façon dont ils ont été traités en Libye, un pays où le racisme anti-noir est très vivace.

L’esclavage des Noirs existe encore, explique Karamo Keita, et il se pratique en Libye.

Sur base de cette mauvaise expérience, les membres de l’association “Les Jeunes contre la migration illégale” veulent casser le mythe d’une vie meilleure en Europe facilement atteignable.

La Gambie, le plus petit pays d’Afrique continentale, a le plus haut taux de migrants traversant la Méditerranée par habitant, selon les chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

 

 

 

 

 

Après être intervenu dans les médias, les responsables de cette association ont l’intention d’entamer une tournée de “sensibilisation” à travers le pays.

 

L’association réclame aussi l’aide des autorités gambiennes pour relancer l’agriculture et la pêche, dans l’objectif de dissuader les départs.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires