Des centaines d’immigrés clandestins agissant au nom d’un collectif de « gilets noirs » qui sévit dans 34 foyers d’lle-de-France, ont occupé le Panthéon. L’action coup de poing a débuté ce vendredi peu après 13 heures et s’est terminée vers 17 heures.

Ces immigrés clandestins revendiquent leur régularisation, ainsi que des logements. Ils exigent de parler au Premier ministre Edouard Philippe. Et ils veulent lui faire part de leur idée : affecter les 200.000 logements vides à Paris aux immigrés. Gratis, bien sûr. Un cadeau de bienvenue quoi. Avec leurs papiers de régularisation. Et pour montrer qu’ils ne sont pas gourmands, ils ne demandent pas un emploi. Des allocations suffiront.

C’est cette même coordination d’immigrés clandestins qui, en mai dernier, avait déjà occupé l’aéroport de Roissy pour dénoncer la «collaboration» d’Air France dans les expulsions. Puis, en juin, ils avaient aussi occupé le siège du groupe Elior, à la Défense, pour «dénoncer son business» réalisé avec des sans-papiers «non déclarés». A chaque fois en toute impunité.

Cette impunité systématique dont bénéficient les immigrés clandestins du collectif « gilets noirs » est à comparer à la répression sévère qui frappe les militants de Génération Identitaire ou du Bastion Social lorsqu’ils mènent une action d’occupation d’un bâtiment. Les conditions sont pourtant similaires. A ceci près que les militants de Génération Identitaire et du Bastion Social sont chez eux, dans leur pays.

Pour que les forces de l’ordre reçoivent l’ordre de réprimer et arrêter les immigrés clandestins venus occuper le Panthéon, il eût fallu qu’ils commettent l’irréparable, à savoir manquer de respect à l’espace qui y est réservé à Simone Veil et son mari. Mais rassurez-vous, ces gens-là sont bien encadrés par des gauchistes très attentifs à éviter un tel sacrilège anti-républicain.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

22 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :