joggeuse de Sevran 

A propos de l’assassin de la joggeuse deux observations :

D’une part il est étrange que le parquet qui a transmis des informations ait jugé bon de taire l’identité de l’assassin âgé de 34 ans, et donc largement majeur…

D’autre part dés son arrestation le jeune-homme à l’identité protégée serait décrit comme  déséquilibré et  incapable d’expliquer son geste. Par contre il portait sur lui un couteau de boucher avec une lame de 20 centimètres… Sans doute dans la poche de son pantalon, comme à l’accoutumée  ?..

Qui est donc cet assassin au nom dissimulé et déclaré irresponsable alors qu’il vient tout juste d’être arrêté  sur le fait ?

Le drame s’est déroulé  lundi soir dans un parc de Sevran, en Seine-Saint-Denis : une jeune femme de vingt-trois ans a  été assassinée alors qu’elle courait. Elle a reçu sept coups de couteau, dont deux, portés à la carotide et à l’abdomen, ont été fatals, a expliqué un policier. C’est une patrouille de la brigade équestre, qui alertée par les cris a découvert la joggeuse vers 17 heures.

L’agresseur “déséquilibré” a tenté de s’enfuir avant que les policiers ne l’arrêtent. “Il aurait tué sa victime avec le couteau de boucher qu’il portait et qui a été trouvé sur le trajet de sa course”, a précisé le parquet. Très étrange, ce déséquilibré qui porte par hasard sur lui un couteau de boucher et prend soin de s’en débarrasser tout en essayant d’échapper aux policiers… Cet homme, dont le nom est gardé secret, est âgé de 34 ans et a déjà été condamné pour vol, usage de stupéfiants et exhibition sexuelle, il est « probablement un déséquilibré », selon une source proche de l’affaire. Il a été placé en garde à vue lundi soir.

Le maire de Sevran, a appelé au « renforcement immédiat de la présence policière pour sécuriser et rassurer les usagers de ce lieu de loisirs ». Le parc de la Poudrerie comprend 140 hectares de verdure et le meurtrier aurait tué la jeune femme « dans un coin isolé » protégé des regards par des sous-bois. Décidément très précautionneux ce déséquilibré dont le parquet ne révèle pas le nom…

Le suspect serait originaire d’une commune limitrophe du parc. Selon Le Parisien, qui cite plusieurs sources, le suspect pourrait souffrir de troubles psychiatriques… Est-ce cette présomption de troubles psychiques qui le protège de la révélation de son nom et le fait présumé “déséquilibré” ?

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,
18 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :