Dimanche 9 février, à Albi, un groupe de Maghrébins est monté sur le toit de l’église Saint-Jean-Baptiste (quartier de Rayssac) et y a suspendu des drapeaux algériens, marocains et tunisiens ! Précisons que, appelée par un témoin de la scène, la police locale a refusé d’intervenir…

Cette démarche témoigne d’une volonté conquérante et antichrétienne inacceptable et pourtant tolérée par le pouvoir.

En comparaison, on se souviendra que lorsque des militants identitaires ont occupé le toit d’une mosquée en construction, y déployant une banderole, l’affaire s’est conclue par leur arrestation et leur condamnation.

La République préfère donc des immigrés conquérants, s’emparant du toit d’une église, à des Français patriotes refusant l’islamisation de leur pays.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

19 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :