Ce sont des quotidiens régionaux du sud qui ont rapporté les graves incidents. Une douzaine de parachutistes du 3ème RPIMa de Carcassonne passaient la soirée dans un restaurant avec leurs compagnes. Ils étaient devant le restaurant quand des échanges de menaces et d’insultes ont eu lieu entre les deux camps. Il y a eu ensuite des échanges de coups mais tout a dégénéré quand un militaire s’est fait fauché par une voiture. Selon l’un des responsables du restaurant, plusieurs voitures du cortège de supporters algériens se sont arrêtées et une soixante de personnes ont entouré les militaires, leur jetant du mobilier extérieur du restaurant dessus ainsi que sur les vitrines alentour. On parle même de barres de fer et de battes de base-ball utilisées pour frapper les paras. La police a été vite appelée mais les forces de l’ordre, en faible effectif, n’ont pas réussi à maîtrisé la situation.

Sept plaintes ont été déposées par les victimes dont les responsables du restaurant. Six soldats ont été plus ou moins légèrement blessés (arcade, nez, pommette, etc…) et transportés aux urgences, d’où ils ont pu sortir depuis. Une enquête est en cours. Le chauffeur du véhicule qui a fauché le militaire, a été  interpellé. Placé en garde-à-vue et déjà remis en liberté, il ne sera jugé que le 3 octobre prochain.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue 82 de Civitas

Vous l’attendiez avec impatience la voici maintenant en prévente !

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :