L’Argentine est encore un des ses rares pays de culture catholique où l’avortement est encore interdit. Mais la pression de la culture de mort se fait toujours plus lourde et menaçante.

Actuellement est donc en discussion au Parlement un projet de loi de légalisation de l’avortement dans les 14 premières semaines de gestation qui a été déposé le 6 mars par la députée de centre gauche Victoria Donda et soutenu par 71 autres parlementaires de gauche et de droite. Quatre projets de loi sont discutés en commission depuis le 20 mars. Une fois que les députés se seront entendus sur le texte, il sera soumis au vote de la chambre basse, puis par les sénateurs, réputés plus conservateurs.

Dimanche 25 mars, fête de l’Annonciation, des millions d’Argentins sont descendus dans la rue pour défendre la vie et contre cette « proposition de loi visant à libéraliser l’avortement » qui sera en débat au Parlement après Pâques. A Buenos-Aires, la capitale, mais aussi dans les autres grandes villes telles Cordoba, Mendoza, Rosario, Bahia Blanca, Resistencia, Concordia, Paranà, Mar del Plata, Rio Grande et Ushuaia, la pointe la plus extrême du continent vers l’Antarctique.

Dans une lettre du 16 mars dernier aux Argentins, le pape François leur avait demandé « d’être des canaux de bien et de beauté afin que vous puissiez donner votre contribution dans la défense de la vie et de la justice… » Ses compatriotes y ont répondu avec cette mobilisation gigantesque contre la légalisation de l’avortement.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :