Cinq ans après les faits, un jury a déclaré Jennifer et Jeromie Clark coupables de négligence criminelle. Le jury de Calgary, au Canada, a également déclaré les parents coupables d’avoir omis de fournir les produits de première nécessité liés à la mort de l’enfant. Au moment de son décès, l’enfant souffrait d’une éruption cutanée, d’une gangrène, d’une hypothermie et d’une infection à staphylocoques. Jennifer et Jeromie Clark, militants vegans et mormons, n’avaient jamais emmené l’enfant chez le médecin. Ils ont emmené John, âgé de 14 mois, à l’hôpital la veille de son décès. Les parents ont affamé l’enfant à mort avec un régime végétalien strict.

Selon plusieurs rapports, en novembre 2013, Jennifer et Jeromie Clark ont ​​amené leur fils, John, dans un hôpital local. Les médecins qui ont traité John ont témoigné qu’il avait des ampoules sur 70% de son corps, une gangrène sur quatre orteils, une hypothermie et une infection à staphylocoques. Au cours du procès, le docteur Tajdin Jadavji , un pédiatre spécialisé dans les maladies infectieuses  , a déclaré au jury que le garçon de 14 mois ne rampait pas et ne se relevait pas. John a eu de nombreux retards de développement, mais les parents ne l’ont jamais emmené voir un médecin. Après l’arrivée du garçon à l’hôpital, le personnel l’a transféré à l’hôpital pour enfants de l’Alberta. Lorsque John est arrivé à l’hôpital, les médecins qui l’ont rencontré l’ont décrit comme «au seuil de la mort».

Lorsque l’état de John a décliné, les parents ont effectué des recherches sur Internet pour traiter la gangrène à la maison. Quand John ne s’est pas amélioré, les parents ont demandé une aide médicale à l’hôpital. Cependant, à son arrivée, l’enfant était dans un état grave. Au procès, un ambulancierqui a transporté John a déclaré qu’il avait l’air d’avoir été brûlé des pieds à la tête. Dans les 21 heures qui ont suivi son arrivée à l’hôpital, John est décédé des suites de sa maladie. Une autopsie a confirmé qu’il était décédé des suites d’une infection à staphylocoques liée à la malnutrition.  Selon les médecins, il pesait 20 livres au moment de sa mort. La défense a tenté de soutenir que John était décédé des suites d’une toxicité liée au sodium suite aux soins reçus à l’hôpital. Ils ont également suggéré que le matériel utilisé à l’hôpital avait contribué à l’infection du garçon.

Au cours de l’enquête sur le décès de John, les autorités ont appris que les Clarks suivaient un régime végétalien strict.  Jeromie et Jennifer ont admis que l’accouchement de John à la maison avait eu lieu en 2012. Après sa naissance, les parents n’ont jamais emmené John chez un médecin pour des soins pédiatriques. La seule fois où les parents ont amené l’enfant chez un médecin, c’était la veille de son décès. John a développé une éruption cutanée en raison de sa malnutrition. Les médecins ont déclaré que si les parents avaient été emmenés chez un médecin plus tôt, John aurait pu être traité pour l’infection de la peau. Ils ont également déclaré qu’il aurait pu recevoir un traitement pour améliorer sa nutrition. En fin de compte, l’incapacité de Clarks à fournir une nutrition et des soins médicaux adéquats à John a provoqué le décès prématuré de celui-ci, ce que des médecins ont déclaré à la Cour. Après trois semaines de procès, le jury n’a mis que 6 heures pour condamner les parents pour les deux chefs d’accusation.

Jennifer et Jeromie seront condamnés à une peine en février 2019. Selon le code criminel du Canada, le couple pourrait être condamné à la prison à vie.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :