L’EGLISE SAINT LOUIS A FONTAINEBLEAU A ETE VICTIME D UN INCENDIE CRIMINEL ET D ACTE DE PROFANATION DIMANCHE MATIN

Un week-end et deux églises qui partent en fumée et plus particulièrement l’église Saint-Louis à Fontainebleau, qui a été profanée et incendiée volontairement. Le Parisien raconte la scène de désolation :

Un autel du XVIe siècle entièrement brûlé, des hosties consacrées jetées sur le sol, l’Enfant-Jésus de la crèche dérobé… Paysage de désolation en l’église Saint-Louis à Fontainebleau, ce dimanche. L’édifice situé en plein centre-ville a été victime d’un incendie criminel et d’actes de profanation. « Trois mises à feu ont eu lieu : à la chapelle de Franchard, à la chapelle Saint-Joseph et au niveau de fauteuils du chœur de l’église », constate le père José Antonini, curé du pôle missionnaire de Fontainebleau, avouant avoir « le cœur brisé ».

Les auteurs avaient réalisé de petits bûchers avec des meubles pour permettre aux flammes de se propager. Tout l’intérieur de l’église a été noirci par les épaisses fumées, que la vingtaine de sapeurs-pompiers mobilisés ont mis plusieurs heures à extraire.

Naturellement, pas un mot du premier ministre sioniste Manuel Valls si prompt à larmoyer dès qu’il s’agit d’atteintes aux biens juifs, ni de son gouvernement antichrétien qui pourtant se montre si zelé en indignations bruyantes dès qu’une mosquée ou une synagogue subit le moindre dommage.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :